Le festin de Greta

28 février 2020 | Alimentation, Cultures, Environnement, Technologies

En tuant toutes les plantes, le glyphosate est assurément un pesticide très efficace dans les cultures de blé, de soya, d’avoine, d’orge et de légumineuses. Mais il est aussi un tueur d’abeilles et ses résidus se retrouvent dans notre eau et dans plus du tiers des 12 767 échantillons de produits alimentaires testés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments. Mais il y a de l’espoir. Une jeune pousse du Royaume-Uni met au point un robot qui foudroie les mauvaises herbes sans la moindre goutte de poison chimique.

En utilisant l’électricité et l’intelligence artificielle, les firmes RootWave et Small Robot Company conçoivent ce qu’elles présentent comme le premier désherbage robotique de précision non chimique au monde pour les cultures céréalières. Le robot autonome baptisé Dick, détecte les mauvaises herbes avant de les électrocuter. Au simple toucher de la mauvaise herbe, la résistance naturelle de la plante transforme l’énergie électrique en chaleur, ce qui la fait littéralement bouillir depuis la racine vers le haut . La plante se décompose naturellement et renvoie ses nutriments au sol sans que soient générées aucune pollution et aucune compaction.

Les premiers essais sur le terrain devraient commencer cette année et le service commercial pourrait être disponible dès l’automne 2021. En raison de la réglementation accrue, la résistance aux herbicides et les préoccupations des consommateurs, ce n’est pas Greta qui fera des gros yeux à Dick.

Source : Small Robot Company

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Le Messie, version microbe

Le Messie, version microbe

À elles seules, les activités agricoles sont responsables d’environ 30 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Pour réduire considérablement les niveaux de GES, une société australienne inocule les cultures avec des champignons microbiens. Ceux-ci...

La guerre aux champignons

La guerre aux champignons

 « À quelque chose malheur est bon ». Ce proverbe du 17e siècle conserve toute sa pertinence en ces temps de COVID. En raison de la fermeture de ses frontières, l’Australie a vécu une pénurie de main-d’œuvre étrangère dans le domaine...

Nuage porcin

Nuage porcin

Dans la tristement célèbre région de Wuhan, la Chine construit une porcherie qui pourra produire et abattre 1,2 million de porcs par an. À eux seuls, ces deux gratte-ciel de 26 étages (1 000 bêtes par plancher) représenteraient près de 20 % de la...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This