Ève, sans le serpent

30 juin 2021 | Cultures, Environnement, Technologies

Si vous avez déjà travaillé à la récolte des pommes pendant des semaines, vous n’aurez certainement rien oublié. L’échelle, le sac autour du cou, la torsion du fruit, la pression du pouce pour détacher la queue, les heures d’acrobatie pour engranger deux tonnes de Granny Smith par jour. Une société australienne vient de commencer des essais commerciaux avec une troisième génération de récolteuse de fruits automatisée. Grâce à Ève, fini les doigts et les dos endoloris. Ne nous reste plus qu’à trouver un autre job ! 

Avec la technologie informatique mise au point par Ripe Robotics, Ève possède son propre système d’entraînement électrique et peut se déplacer facilement le long d’une rangée d’arbres fruitiers. Une caméra prend des photos des arbres sous tous les angles, ce qui permet d’évaluer si le fruit est mûr et de le récolter sans l’endommager. Grâce à son réseau de neurones, Ève est en mesure d’améliorer ses performances en se souvenant des décisions qui, en cas de doute, lui sont dictées sur le terrain par celui qui la surveille. La prochaine fois, elle sera en mesure de faire la même chose sans intervention extérieure.

Eve, qui fonctionne avec un tube d’aspiration qui va jusqu’à un bac de 380 kg, peut opérer dans la plupart des conditions météorologiques, de jour comme de nuit. Jusqu’à présent, le nouveau robot a cueilli les variétés de pommes Pink Lady, Gala, Granny Smith et Modi, mais peut récolter des oranges, des prunes et des fruits à noyau. Il travaille à peu près au même rythme qu’un cueilleur humain, mais peut fonctionner 24 heures sur 24, sept jours sur sept. À plus long terme, les données et les analyses joueront un rôle plus important dans le travail du robot qui, grâce aux innombrables photos prises, permettra de savoir exactement où pousse le fruit, quand il mûrit, s’il y a une maladie ou si les arbres manquent d’eau.

Source : Future Farming

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Le Messie, version microbe

Le Messie, version microbe

À elles seules, les activités agricoles sont responsables d’environ 30 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Pour réduire considérablement les niveaux de GES, une société australienne inocule les cultures avec des champignons microbiens. Ceux-ci...

La guerre aux champignons

La guerre aux champignons

 « À quelque chose malheur est bon ». Ce proverbe du 17e siècle conserve toute sa pertinence en ces temps de COVID. En raison de la fermeture de ses frontières, l’Australie a vécu une pénurie de main-d’œuvre étrangère dans le domaine...

Nuage porcin

Nuage porcin

Dans la tristement célèbre région de Wuhan, la Chine construit une porcherie qui pourra produire et abattre 1,2 million de porcs par an. À eux seuls, ces deux gratte-ciel de 26 étages (1 000 bêtes par plancher) représenteraient près de 20 % de la...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This