Alchimie porcine

30 octobre 2019 | Cultures, Élevage, Environnement, Porcin, Technologies

Au cours de la dernière année, la forêt amazonienne du Brésil a perdu l’équivalent d’un million de terrains de football. L’élection d’un président climatosceptique risque d’aggraver le cancer du « poumon de la planète ».

Une firme brésilienne vient de remporter un premier prix. Elle a mis au point une technique de traitement de l’eau résiduelle des élevages porcins qui nécessite beaucoup moins d’espace, en plus d’être moins énergivore en consommation d’énergie.

Dans le cadre de la première édition du concours InovaPork destiné à soutenir les jeunes pousses proposant des solutions innovantes dans le domaine porcin, la firme Kemia a présenté son procédé électrochimique à la fois simple d’opération et ne nécessitant pas d’ajout de produits chimiques. Sa technique « verte » utilisant l’électrooxydation, l’électrofloculation et l’électrofenton permet d’économiser jusqu’à 30 % d’énergie et de réduire de 90 % la surface nécessaire pour des stations de traitement efficaces. Ces procédés d’oxydation favorisent la séparation des polluants et permettent leur conversion en dioxyde de carbone et en eau. Par la suite, les sous-produits peuvent être utilisés pour l’irrigation fertilisée sur différentes cultures.

Kemia affirme qu’en plus d’être rentable, sa solution permet de réduire les impacts sociaux et environnementaux. Elle entend s’attaquer au marché du traitement des eaux résiduaires du Brésil qui est estimé à 3,2 milliards de dollars canadiens.

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Le Messie, version microbe

Le Messie, version microbe

À elles seules, les activités agricoles sont responsables d’environ 30 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Pour réduire considérablement les niveaux de GES, une société australienne inocule les cultures avec des champignons microbiens. Ceux-ci...

La guerre aux champignons

La guerre aux champignons

 « À quelque chose malheur est bon ». Ce proverbe du 17e siècle conserve toute sa pertinence en ces temps de COVID. En raison de la fermeture de ses frontières, l’Australie a vécu une pénurie de main-d’œuvre étrangère dans le domaine...

Nuage porcin

Nuage porcin

Dans la tristement célèbre région de Wuhan, la Chine construit une porcherie qui pourra produire et abattre 1,2 million de porcs par an. À eux seuls, ces deux gratte-ciel de 26 étages (1 000 bêtes par plancher) représenteraient près de 20 % de la...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This