Tatouage de plantes

14 février 2018 | Cultures, Environnement, Sciences, Technologies

Vous l’aurez constaté, la mode du tatouage est plus florissante que jamais. Après les sirènes et les Popeye des vrais marins, les symboles sur la nuque, les poèmes sur le flanc des jeunes femmes et les dessins trash des hipsters, voici que des professeurs de l’Institut des sciences végétales de l’État de l’Iowa ont entrepris de «tatouer» différents plants de maïs afin de pouvoir récolter des données qui permettront de cultiver les variétés qui utilisent l’eau de façon optimale.

Ces «tatouages» sont de minuscules capteurs fabriqués avec de l’oxyde de graphène, un matériau de forme alvéolaire de l’épaisseur d’un atome. Ils peuvent être collés sous forme de bandelettes sur la face intérieure des feuilles sans nuire à leur croissance et à la production. En raison de leur très grande sensibilité à l’humidité, ces bandelettes peuvent mesurer avec précision la libération de vapeur d’eau et calculer le temps que mettent différents types de plantes pour faire circuler l’eau depuis leurs racines jusque dans la partie supérieure de leurs feuilles.

En se servant d’un procédé de moulage ou d’une imprimante 3D, les ingénieurs gravent des motifs sur un bloc de polymère qu’ils remplissent avec une fine couche de graphène liquide d’une épaisseur 20 fois plus mince qu’un cheveu. Il suffit, par la suite, d’appliquer une sorte de ruban adhésif sur les motifs de graphène pour qu’ils adhèrent au ruban collant. C’est cette bande qui peut être placée sous les feuilles des plantes. Avantage non négligeable, ces bandes ne coûteraient que quelques sous.

Les chercheurs envisagent d’autres applications à cette technologie. Ils pensent à des capteurs pour des diagnostics biomédicaux, pour vérifier l’intégrité structurelle des bâtiments, pour surveiller l’environnement et pour dépister des maladies ou déceler la présence de pesticides.

Source:  Corn and Soybean Digest

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
La taxe aux rots

La taxe aux rots

Les gaz à effet de serre sont de plus en plus traqués. Grâce à ses satellites à haute résolution, une société montréalaise de données environnementales a pu détecter et mesurer que les vaches d’un parc d’engraissement de Californie avaient libéré jusqu’à 668 kilos de...

Les plantes orphelines

Les plantes orphelines

« La guerre, la guerre, c’est pas une raison pour se faire mal ! » Qui ne se souvient pas de cette réplique dans La Guerre des tuques ? Le conflit en Ukraine et la pénurie de blé qui en résulte nous rappellent que le riz, le blé et le maïs constituent 50 % des...

Les fruits électriques

Les fruits électriques

Ce n’est pas courant (c’est le cas de le dire !) de récolter de l’électricité en même temps que des fraises et des framboises. Pourtant, dans la petite ville de Conthey, en Suisse, une entreprise a eu l’idée de combiner la production d’électricité photovoltaïque...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This