Le Klondike vert

14 février 2018 | Cultures, Technologies

Au milieu du 19e siècle, un prospecteur d’or australien déterrait une pépite de 72 kg, la plus grosse jamais trouvée. Quelques 150 ans plus tard, un nouvel orpailleur de la mythique Terra Australis a mis au point un appareil qui pourrait bien provoquer une ruée vers l’or… vert! Le CropScan 3000H est un puissant spectromètre proche infrarouge (NIR) capable de mesurer et de trier les protéines, l’huile et l’humidité dans les céréales et les oléagineux au moment même où ils sont récoltés dans le champ.

Installé sur une moissonneuse-batteuse, ce mesureur de grains portatif développé et commercialisé par la firme Next Instruments permet aux céréaliers de minimiser la manutention du grain. Mieux! En « tamisant » à la source les grains en fonction de leur teneur en protéines, ils peuvent s’assurer de maximiser le prix de vente de leurs récoltes de céréales.

ASW = Australian Standard White (sans paramètres de protéines); APW = Australian Premium Wheat (entre 10,5 et 11,4% de protéines); H1 = Australia Hard 1 (entre 11,5 et 12,5% de protéines); H2 = (plus de 12,5% de protéines).

Au fur et à mesure que le grain est moissonné, il est bloqué pendant quelques secondes dans la tête d’échantillonnage, le temps d’être balayé par le faisceau infrarouge. Un câble à fibres optiques recueille la lumière transmise et l’envoie au spectromètre situé à l’intérieur de la cabine. Un écran tactile, monté à l’intérieur de la cabine, contrôle le système et affiche en temps réel les données sur les protéines, l’huile et l’humidité.

Les données collectées toutes les 7 à 12 secondes sont affichées sur la tablette à écran tactile et permettent de départager directement les grains de différente teneur protéinique dans un conteneur à plusieurs compartiments.

Le logiciel est également en mesure de dresser des cartes sur la teneur en protéines du champ, ce qui permet à l’agriculteur d’utiliser la moissonneuse équipée du moniteur de protéines pour récolter les zones riches en protéines en laissant la seconde moissonneuse s’occuper des zones à faible teneur en protéines.

Source : Future Farming

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Les traîne-la-jambe

Les traîne-la-jambe

Si un soldat arrive au centre de recrutement avec un caillou dans la botte, c’est facile d’identifier son problème et de le régler. Mais si la moitié du régiment se pointe en boitant, bonne chance pour la campagne de Russie ! Même combat dans les poulaillers. On a...

Alain Chandonnet

Alain Chandonnet

Le charmeur de lumière Il a vu le jour l’année où le prototype du vaisseau spatial Apollo était lancé, le laser au dioxyde de carbone, inventé, le boson de Higgs et le modèle des quarks, découverts. 1964 ouvrait aussi tout grand la porte à l’imagerie par résonance...

Opération Dernière Chance, la chance de faire une différence

Opération Dernière Chance, la chance de faire une différence

Photo: Opération Dernière Chance 3,1 millions de tonnes. C’est la quantité de résidus alimentaires produite annuellement au Québec, selon une étude menée par Recyc-Québec publiée en juin 2022. Et le plus frappant dans tout ça, c’est que 39% de ces résidus alimentaires...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This