Un groin d’avance

13 octobre 2017 | Cultures, Environnement, Technologies

Il suffirait de presque rien, peut-être dix petits jours d’un régime protéinique bien calibré pour qu’une truie se mette à aimer son tarlais. Afin de diminuer le taux de mortalité des porcelets dans les premiers jours de vie et pallier les carences causées par le décrochage des cochonnets sous leur mère, une firme française a mis au point un gel nutritif qui stimule l’appétit des nouveau-nés. Grâce à ce boost énergétique, les rejetons jouiraient d’une solide partance dans la vie et les éleveurs, d’un meilleur rendement.

Conçue par Provimi, la formule baptisée Earlystart contient 32 ingrédients dont des protéines de blé hydrolysé, de lactosérum et de pois, sans oublier les lactose, dextrose, glycérine, triglycérides capriques et on en passe. Bref, il n’est pas recommandé d’essayer de reproduire la recette dans sa cuisine! D’autant moins que le mélange, prêt à l’usage, est simple d’utilisation, ne colle ni ne sèche, même en petite quantité.

Selon le fournisseur, des tests effectués sur plus de six mille porcelets montreraient une amélioration de leur survie. Le taux de mortalité des petits (nés vivants) qui auraient consommé le gel serait de 7,5% comparativement à 14,6% pour ceux qui en auraient été privés, ce qui représente un taux de mortalité près de deux fois moins élevé. Quant au gain de poids moyen quotidien avant sevrage, ceux qui ont eu droit au Earlystart, il a été de 12% supérieur à celui qui n’ont reçu que le lait de leur mère.

Le gel est servi dans des barquettes dont les dimensions et la couleur ont été choisies pour attirer les jeunes affamés et faciliter la consommation. Le tout, pour 38 $ CAN /truie/an.

Presqu’une misère !

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Le Messie, version microbe

Le Messie, version microbe

À elles seules, les activités agricoles sont responsables d’environ 30 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Pour réduire considérablement les niveaux de GES, une société australienne inocule les cultures avec des champignons microbiens. Ceux-ci...

La guerre aux champignons

La guerre aux champignons

 « À quelque chose malheur est bon ». Ce proverbe du 17e siècle conserve toute sa pertinence en ces temps de COVID. En raison de la fermeture de ses frontières, l’Australie a vécu une pénurie de main-d’œuvre étrangère dans le domaine...

Nuage porcin

Nuage porcin

Dans la tristement célèbre région de Wuhan, la Chine construit une porcherie qui pourra produire et abattre 1,2 million de porcs par an. À eux seuls, ces deux gratte-ciel de 26 étages (1 000 bêtes par plancher) représenteraient près de 20 % de la...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This