Une p’tite shot d’acide ?

13 octobre 2017 | Avicole, Élevage, Environnement, Sciences

Par les temps qui courent, on entend davantage parler des effets du changement climatique que d’une autre calamité qui constitue pourtant l’une des plus grandes menaces à la sécurité alimentaire. Selon l’ONU, chaque année, entre 20 et 40% des récoltes mondiales sont détruites par des parasites de toutes sortes. Heureusement, une équipe de l’Université du Queensland (Australie) a fait une découverte qui pourrait juguler la plus grande menace que représentent les ravageurs et les maladies des plantes.

À la tête d’un groupe de chercheurs, la professeure Neena Mitter vient de développer une préparation nommée BioClay tout à fait innovatrice destinée à être vaporisée sur les cultures. Elle est constituée d’un microscopique film d’argile dégradable qui libère un acide ribonucléique destiné à protéger les plantes contre les agents pathogènes. Appliqués sur les végétaux, ceux-ci réagissent comme s’ils étaient attaqués par une maladie ou un insecte nuisible. Le BioClay déclenche alors un processus connu sous le nom d’interférence ARN (iARN) qui induit la plante à s’attaquer aux gènes du virus indésirable.

Il existe déjà des pulvérisations d’ARN, mais contrairement à cette nouvelle formule qui augmente les défenses des plantes, celles qui sont sur le marché visent plutôt à tuer les insectes et modifient le génome des plantes, ce qui n’est pas le cas de BioClay. Par ailleurs, les produits actuels ont l’important inconvénient de ne demeurer sur les feuilles que très peu de temps, ce qui requiert des vaporisations fréquentes et coûteuses. La professeure Mitter soutient que son produit protège des ravages pendant 20 jours.

Lorsqu’il sera commercialement exploitable, le BioClay permettra de réduire de beaucoup l’utilisation de pesticides néfastes pour l’environnement et des produits développés sur le principe des OGM.

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Le Messie, version microbe

Le Messie, version microbe

À elles seules, les activités agricoles sont responsables d’environ 30 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Pour réduire considérablement les niveaux de GES, une société australienne inocule les cultures avec des champignons microbiens. Ceux-ci...

Les larves à pattes

Les larves à pattes

Croyez-le ou non, des chercheurs ont eu l’idée saugrenue de recourir à des larves (dépourvues de pattes !) pour voir si cela pouvait réduire les problèmes de boiterie des poulets de chair. Le plus étonnant, c’est que ça a marché. Quand on sait que les complications...

Au goulag, la mauvaise protéine!

Au goulag, la mauvaise protéine!

Encore heureux qu’au pays de Poutine, on puisse se vanter d’autre chose que de produire des missiles hypersoniques et d’avoir envie de jouer avec le bouton nucléaire. Un groupe de scientifiques russes de l’Université agraire d’État du Kouban (à bonne distance du pont...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This