L’abeille artificielle

15 mai 2017 | Apiculture, Cultures, Environnement, Technologies

Depuis le début des années 2000, le taux de mortalité des abeilles augmente de façon alarmante partout sur la planète. Uniquement en Amérique du Nord, ce syndrome d’effondrement des colonies pourrait affecter pas moins de 90 cultures commerciales, dont celles des pommes, des bleuets, des melons et des brocolis. Consciente du problème, une étudiante en design industriel au Savannah College of Art and Design de Georgie a élaboré un Plan Bee : un drone abeille capable de polliniser les fleurs.

À 24 ans, Anna Haldewang a planché sur une cinquantaine de versions avant d’aboutir à sa butineuse artificielle qui est contrôlée par un périphérique intelligent. Surmonté d’une paire d’hélices, son drone noir et jaune de la grosseur d’une main est constitué d’une coque en plastique à six segments. Chacun de ces segments est muni de trous par lesquels le pollen des fleurs est aspiré avant d’être relâché au-dessus d’autres plantes pour la pollinisation.

Le drone qui est encore en train d’être fignolé serait commercialisable d’ici deux ans. Il pourrait éventuellement être utilisé dans l’agriculture à grande échelle et hydroponique.

Mais avant de pouvoir espérer remplacer les 80 000 ouvrières d’une seule ruche, il faudra une grande chaîne de montage !

Source: CNN Money

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
La température en 3D

La température en 3D

Gabriel Fahrenheit, le physicien allemand qui a mis au point le thermomètre à mercure, serait certainement déçu de voir son invention remisée aux oubliettes. Mais il capoterait devant ces caméras industrielles 2D et 3D qui, jumelées à des algorithmes rompus...

Au meuuuuunu, ce midi…

Au meuuuuunu, ce midi…

On le sait depuis longtemps, en matière de fibres alimentaires, l'herbe et le fourrage constituent le nec plus ultra pour la bonne santé du bétail. À cela, bien sûr, on rajoutera graminées et autres plantes. Ce n’est pas le choix qui manque. Maïs, blé tendre, orge,...

La guerre au périssable

La guerre au périssable

Pour ne pas manger ses bas, il ne suffit pas à un producteur de grain de bien ensemencer ses champs, de jouir d’une météo idéale durant toute la période de croissance et de procéder à la récolte dans de bonnes conditions. L’entreposage de ses céréales est absolument...

Dernières publications

Loading
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

Prochain événement

Si t’es dans le champs côté élevage, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrits!

Pin It on Pinterest

Share This