Le diffuseur enterré

16 novembre 2015 | Cultures, Environnement, Technologies

En raison des sécheresses qui se font sentir de plus en plus souvent aux quatre coins du globe, une entreprise tunisienne a mis au point une innovation en matière d’irrigation qu’elle a baptisée Le Diffuseur Enterré.

Ce concept de la firme Chahbani Technologies permet d’économiser l’eau d’irrigation et les fertilisants, d’éliminer totalement la perte par évaporation, en plus d’économiser deux fois plus d’eau que l’irrigation par goutte-à-goutte et d’augmenter de 3 à 5 fois le gain en productivité.

En compétition avec plus 400 candidatures émanant de 67 pays, ce système d’irrigation vient d’être classé parmi les 12 technologies les plus innovantes dans le domaine de l’eau par le site spécialisé Securing Water For Food. Il a également été primé par l’UNESCO, la Banque mondiale et l’Alecso.

Cette innovation a déjà été adoptée par le Maroc, le Burkina Faso, les États-Unis d’Amérique, l’Arabie Saoudite, l’Angleterre, la Belgique et Oman.

Les expérimentations sur terrain ont démontré que le Diffuseur Enterré est une solution efficace pour lutter contre la sécheresse grâce à l’irrigation anticipée et l’injection des eaux dans les couches profondes du sol.

Enfouis à 10 cm sous la surface du sol, ces diffuseurs forment un écran protégeant le substrat humidifié contre la perte d’eau par évaporation directe et par capillarité. L’eau, amenée par un tuyau qui coure à la surface du sol, pénètre dans le sol par le truchement d’une buse souple qui s’enfonce sous le diffuseur, en passant par une plaque poreuse.

Le système est très simple et peu coûteux à installer. Il permet une réduction de fréquence d’irrigation, élimine le besoin de binage et de désherbage après chaque irrigation et contribue à une réduction notoire de la pollution des nappes par les nitrates et autres éléments minéraux puisque les engrais sont acheminés sous terre, directement aux racines.

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Le Messie, version microbe

Le Messie, version microbe

À elles seules, les activités agricoles sont responsables d’environ 30 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Pour réduire considérablement les niveaux de GES, une société australienne inocule les cultures avec des champignons microbiens. Ceux-ci...

La guerre aux champignons

La guerre aux champignons

 « À quelque chose malheur est bon ». Ce proverbe du 17e siècle conserve toute sa pertinence en ces temps de COVID. En raison de la fermeture de ses frontières, l’Australie a vécu une pénurie de main-d’œuvre étrangère dans le domaine...

Nuage porcin

Nuage porcin

Dans la tristement célèbre région de Wuhan, la Chine construit une porcherie qui pourra produire et abattre 1,2 million de porcs par an. À eux seuls, ces deux gratte-ciel de 26 étages (1 000 bêtes par plancher) représenteraient près de 20 % de la...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This