La guerre au plastique

16 juillet 2021 | Cultures, Environnement, Technologies

Chaque année, on évalue qu’entre 8 et 12 millions de tonnes de plastiques finissent dans nos océans. Et comme l’agriculture utiliserait entre 3 et 4% de cette matière polluante, une agence gouvernementale australienne a développé une membrane polymère biodégradable pulvérisable qui pourra aider les agriculteurs à produire davantage, tout en utilisant moins d’eau, de nutriments et de produits agrochimiques.

La nouvelle technologie, baptisée TranspiratiONal, est une alternative écologique aux plastiques agricoles, tels que le polyéthylène, souvent appelé paillis plastique. Les essais réalisés par le Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation (CSIRO) ont confirmé des augmentations de la productivité de l’eau des cultures de plus de 30 %, tout en aidant à lutter contre les mauvaises herbes. On cherche à maximiser la transpiration et à minimiser l’évaporation du sol.

Contrairement aux films de paillis plastique dont les toxines s’infiltrent dans le sol et les systèmes d’eau environnants, la membrane polymère ne causerait pas de dommage aux semis et elle peut être appliquée à l’aide d’un simple pulvérisateur à main ou de grandes machines mécaniques, ce qui la rend accessible autant aux petits agriculteurs des pays en développement qu’aux agro-industries hautement mécanisés des pays développés. Il ne reste plus que quelques petits ajustements à faire avec le vaporisateur de polymère pour en démarrer la production. 

Source : CSIRO

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
La taxe aux rots

La taxe aux rots

Les gaz à effet de serre sont de plus en plus traqués. Grâce à ses satellites à haute résolution, une société montréalaise de données environnementales a pu détecter et mesurer que les vaches d’un parc d’engraissement de Californie avaient libéré jusqu’à 668 kilos de...

Les plantes orphelines

Les plantes orphelines

« La guerre, la guerre, c’est pas une raison pour se faire mal ! » Qui ne se souvient pas de cette réplique dans La Guerre des tuques ? Le conflit en Ukraine et la pénurie de blé qui en résulte nous rappellent que le riz, le blé et le maïs constituent 50 % des...

Les fruits électriques

Les fruits électriques

Ce n’est pas courant (c’est le cas de le dire !) de récolter de l’électricité en même temps que des fraises et des framboises. Pourtant, dans la petite ville de Conthey, en Suisse, une entreprise a eu l’idée de combiner la production d’électricité photovoltaïque...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This