La course aux croûtes

15 mars 2022 | Bien-être animal, La rubrique de Pierre, Porcin, Sciences

article-la-course-aux-croutes

Partout dans le monde, entre 8 et 34 % des truies logées dans des systèmes dépourvus de litière ou de tapis de sol présentent des lésions cutanées au niveau de l’épaule. Ce problème de santé et de bien-être animal cause de sérieux maux de tête aux producteurs qui ne peuvent compter sur les mouches de moutarde pour soigner ces ulcères. Heureusement, en association avec l’Université d’État de l’Iowa, Smithfield Foods, le plus grand transformateur mondial de viande de porc, semble avoir trouvé le bon cataplasme. L’oxyde de zinc.

Les avantages surprenants de l’oxyde de zinc

Bien sûr, ces chercheurs savent que ce composé chimique qui servait à éliminer la diarrhée des porcelets sera banni dès cette année dans l’Union européenne. Mais utilisé d’une façon tout à fait différente, le ZnO ne présenterait pas le même risque de contamination environnementale des sols et de l’eau. Et tous les éleveurs seraient en mesure de faire ce traitement à la ferme.

L’étude réalisée en 2020 a permis de comparer deux options de traitement : la vaporisation d’iode et le tamponnage d’oxyde de zinc. À raison d’une application quotidienne pendant 14 jours, on a suivi le temps total de cicatrisation et de formation de gale sur trois groupes de 168 truies traitées avec l’une ou l’autre méthode et un troisième groupe témoin.

Les résultats de l’étude ont démontré que les truies traitées à l’oxyde de zinc cicatrisaient un jour plus tôt que celles qui avaient reçu la vaporisation d’iode. On a aussi noté que l’oxyde de zinc avait permis la formation de croûtes chez 12,5 % de plus de truies. De plus, l’oxyde de zinc a permis de réduire de 30 % l’élimination des truies comparativement au groupe témoin. Cela s’est avéré particulièrement efficace dans les élevages en environnement humide, puisque l’oxyde de zinc a la particularité d’être plus résistant à l’eau et de rester appliqué sur la plaie pendant une plus longue période. Il reste encore à parfaire l’étude qui soulève bien des espoirs.

Source : Pig Progress

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Cultures de minuit

Cultures de minuit

On nous a toujours raconté que le soleil était absolument indispensable à la vie. Et si c’était encore une fake news ? Parce que, voyez-vous, dans le cadre d’une étude réalisée dans trois universités américaines, on a découvert une nouvelle façon de faire pousser des...

Détrousseur de pommier

Détrousseur de pommier

Les jeunes n’ont plus envie de s’échiner dans les arbres fruitiers ? Ils voudraient pointer à l’heure qui leur convient, ne pas bosser au soleil ou sous la pluie, être mieux payés ? Bref, profiter de la vie ! Ça se comprend. Confrontés à cette réalité, même les...

Le nid plus ultra

Le nid plus ultra

Le temps des communes Peace & Love n’a peut-être plus la cot cot cot, mais les poulets de chair et les pondeuses commerciales semblent toujours apprécier la liberté et le confort des grands espaces. À preuve, un leader mondial d’équipement d'élevage propose du...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This