ÉAU lance le premier laboratoire d’ampleur en aquaponie au Québec

15 mars 2022 | Affaires, Cultures, Environnement, Technologies

Montréal, le 15 mars 2022 —L’entreprise québécoise ÉAU (Écosystèmes Alimentaires Urbains) est fière d’annoncer l’ouverture officielle du premier laboratoire d’ampleur en aquaponie au Québec. Situé en pleine zone urbaine de Montréal, le LabÉAU est un nouveau pôle de recherche et de développement technologique qui marque un tournant dans l’émergence de l’industrie de l’aquaponie.

L’aquaponie est une technique de production alimentaire considérée comme l’une des solutions pour une transition vers une agriculture à faible impact environnemental. Il s’agit de la symbiose entre l’élevage d’organismes aquatiques (aquaculture) et la culture de plantes (l’hydroponie). Fondée sur les principes d’économie circulaire, cette technique tente d’imiter au mieux ce qui se produit en nature, où les déchets des poissons deviennent des ressources pour les plantes. Les fermes aquaponiques permettent de produire une grande variété de fruits, légumes et poissons toute l’année, indépendamment des conditions climatiques.

Trois grands axes stratégiques

Le LabÉAU occupe une superficie de 100 moù se trouve un système aquaponique découplé. Il est composé d’un système de production aquacole en recirculation de perchaudes et dorés jaunes, d’un système de minéralisation à deux écosystèmes de traitement, et d’un système de production horticole vertical de verdures, de fines herbes et de plantes à fruits.

Sous la direction de Benjamin Laramée, l’une des références en aquaponie au Québec, le LabÉAU permettra de conduire des activités de recherche et développement en collaboration avec différents instituts et centres de recherche. L’aquaponie repose actuellement sur des technologies éprouvées et le LabÉAU permettra d’aller plus loin dans leur optimisation. Ce nouveau pôle de recherche a trois grands axes stratégiques : la réduction de l’empreinte environnementale, la diversification des produits, autant au niveau aquacole qu’horticole et l’optimisation des procédés afin de réduire les coûts d’opération et de limiter les intrants.

Le gouvernement du Québec appuie le projet en lui attribuant une aide financière de 221 458 $ par l’entremise du Programme innovation, administré par Investissement Québec. « L’autonomie alimentaire et le développement d’une économie verte sont au cœur de notre vision économique. En misant sur une forme d’agriculture à faible impact environnemental, le laboratoire LabÉAU s’accorde parfaitement avec cette vision. Grâce au soutien financier annoncé aujourd’hui, on souhaite aider ÉAU à optimiser ses procédés et à commercialiser des produits locaux », souligne Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable du Développement économique régional.

Véritable vitrine technologique, ce laboratoire mettra en valeur toute l’innovation qui se cache derrière les systèmes aquaponiques afin de faire connaître davantage leurs fonctionnements.

« Le LabÉAU deviendra un pôle de recherche sur l’aquaponie au Québec, une technologie de production alimentaire en développement partout dans le monde et pour laquelle il y a un intérêt grandissant au Québec depuis quelques années », déclare Benjamin Laramée, cofondateur et directeur scientifique d’ÉAU.

À propos d’ÉAU

Cofondée par Benjamin Laramée et Julien Le Net, ÉAU est une entreprise québécoise spécialisée en aquaponie dont la mission est de contribuer à l’autonomie alimentaire et de participer à la transition vers une agriculture à faible impact environnemental. ÉAU accompagne des individus et organisations dans le développement de fermes aquaponiques commerciales qui produisent des aliments frais, sains et locaux toute l’année, quelles que soient les conditions climatiques. L’équipe travaille présentement sur plusieurs projets de fermes aquaponiques commerciales au Québec et à l’international, dont les premières constructions sont prévues au cours de l’année 2022.

Vous aimeriez aussi..
Formations en agriculture – Dany Bouchard et Pierre-Antoine Gilbert

Formations en agriculture – Dany Bouchard et Pierre-Antoine Gilbert

https://youtu.be/XfT1yIaFKaw https://open.spotify.com/episode/2SVDBQ2jqCOKXDKDmctL9O?si=c0c040beb7074f99 Une des choses qu’on essaie d'enseigner, c’est la patience. Travailler avec le vivant, ça va prendre plusieurs années, parce qu’il y a plusieurs choses qu’on fait...

Dépollution porcine

Dépollution porcine

Premier producteur de pétrole en Europe, la Norvège, s’est servie de son or noir pour se constituer un fonds souverain national de 1 650 milliards de dollars, le plus important de la planète. Cela n’empêche pas le pays de vouloir s’écarter graduellement des énergies...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This