Vive la vache libre!

31 mai 2021 | Bien-être animal, Bovin, Élevage, Santé, Sciences

Jusque dans les années 1970, lorsque vous alliez visiter la famille à la campagne, les vaches faisaient partie du paysage au même titre que les pissenlits. Cherchez-les, aujourd’hui. Elles ont pratiquement disparu de l’horizon. À la suite des développements technologiques comme les robots de traite, la plupart des éleveurs ont estimé que les systèmes de confinement étaient devenus incontournables. Pourtant, des études comparées avec le recours au pâturage concluent autre chose. Comme un vent de liberté!

En Irlande du Nord, des chercheurs de l’Université Queen de Belfast ont découvert que les vaches confinées avaient des rendements laitiers et des scores de condition corporelle plus élevés que les vaches au pâturage. De plus, la teneur en matières grasses du lait était normalement plus élevée dans les systèmes de confinement en raison des ensilages ayant normalement des niveaux de fibres plus élevés que l’herbe pâturée. Mais attention! Il y a plusieurs bémols.

L’analyse du lait des vaches en confinement a révélé que les «mauvais gras» y étaient plus élevés que dans le lait des vaches au pâturage. Au niveau de la santé des animaux, il est apparu que les vaches qui sont libres de se balader au champ rencontrent moins de problèmes de boiterie, de mastites, de  maladies utérines ou infectieuses, de difficultés de vêlage. Même si elles courent un risque accru de parasites intestinaux, leur taux de mortalité est également moins élevé. Il semble même qu’elles aient un impact environnemental moindre en raison d’une moindre dépendance aux intrants externes (concentrés et engrais). De quoi faire réfléchir les éleveurs… et les consommateurs.

Source : AgriSearch

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Les vaches autorefroidissantes

Les vaches autorefroidissantes

Quand j’allais à l’école, on nous apprenait que la température baissait de 1 °C chaque fois que l’on s’élevait de 100 m. Aujourd’hui, une étude tanzanienne nous révèle que la production de lait des vaches diminue de 0,5 litre pour chaque degré...

Les larves à pattes

Les larves à pattes

Croyez-le ou non, des chercheurs ont eu l’idée saugrenue de recourir à des larves (dépourvues de pattes !) pour voir si cela pouvait réduire les problèmes de boiterie des poulets de chair. Le plus étonnant, c’est que ça a marché. Quand on sait que les complications...

Au goulag, la mauvaise protéine!

Au goulag, la mauvaise protéine!

Encore heureux qu’au pays de Poutine, on puisse se vanter d’autre chose que de produire des missiles hypersoniques et d’avoir envie de jouer avec le bouton nucléaire. Un groupe de scientifiques russes de l’Université agraire d’État du Kouban (à bonne distance du pont...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This