Toutes espèces unies

14 juin 2018 | Cultures, Environnement, Sciences, Technologies

Il y a quelques décennies, pratiquement seuls les astronautes pouvaient vivre en circuit fermé et recycler presque à l’infini l’eau et leurs déchets. Aujourd’hui, une technologie autrefois réservée à l’espace se développe sur terre. Un système aquaponique offert clé en main permet de produire plus de plantes au pied carré grâce à une utilisation efficace de l’espace, de l’eau, de l’énergie et du temps. Poissons, bactéries, enzymes, micro-organismes et vers de terre sont mis à contribution de façon équilibrée.

Le problème fondamental de l’aquaponie à l’échelle commerciale est qu’il s’était avéré très difficile d’élever suffisamment de poissons et de produire dans un espace relativement restreint pour être rentable. Aussi la jeune entreprise Dachnik Domes et Aquaponics de Salt Lake City s’est attaquée à la création d’unités de production alimentaire basée sur une technique de culture sur film nutritif vertical et de subirrigation de type flux-reflux. Chaque module est indépendant, ce qui permet non seulement la maintenance et le nettoyage individuel des lits de culture, mais de confiner la contamination éventuelle par des agents pathogènes et des parasites.

Les installations de culture donnent l’impression d’une forêt de bambou servant, entre autres, de support aux plants de tomates qui pendent du ciel. Cette exploitation ingénieuse permet de cultiver toute l’année sans engrais ni pesticides tout en économisant 90% de l’eau nécessaire à l’agriculture traditionnelle. L’entreprise offre des systèmes qui vont d’un usage familial jusqu’à l’exploitation commerciale.

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Le Messie, version microbe

Le Messie, version microbe

À elles seules, les activités agricoles sont responsables d’environ 30 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Pour réduire considérablement les niveaux de GES, une société australienne inocule les cultures avec des champignons microbiens. Ceux-ci...

La guerre aux champignons

La guerre aux champignons

 « À quelque chose malheur est bon ». Ce proverbe du 17e siècle conserve toute sa pertinence en ces temps de COVID. En raison de la fermeture de ses frontières, l’Australie a vécu une pénurie de main-d’œuvre étrangère dans le domaine...

Au goulag, la mauvaise protéine!

Au goulag, la mauvaise protéine!

Encore heureux qu’au pays de Poutine, on puisse se vanter d’autre chose que de produire des missiles hypersoniques et d’avoir envie de jouer avec le bouton nucléaire. Un groupe de scientifiques russes de l’Université agraire d’État du Kouban (à bonne distance du pont...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This