Mars attaque !

13 octobre 2017 | Cultures, Technologies

On plante ou on plante pas ? Bien avant que l’on parle de changement climatique, les conditions météorologiques ont toujours été une préoccupation majeure des agriculteurs. Les caprices de mère Nature n’allant pas en diminuant, la firme allemande Fendt vient de mettre au point le projet Mars (Mobile Agricultural Robot Swarms). Il s’agit d’un nuage (bienvenu, celui-là !) qui dirige une nuée de petites unités robotisées prêtes à mettre en terre vos semis au bon moment, peu importe l’heure qu’il est.

Guidés par un algorithme intelligent (OptiVisor) dédié entièrement au fonctionnement de l’essaim, les robots (moins de 50 kg chacun) sont amenés dans une remorque qui sert de station de recharge. Programmés individuellement, les petits automates s’élancent en groupes et quadrillent les parcelles selon les paramètres emmagasinés dans le nuage numérique. Chaque robot mû à l’électricité possède sa propre unité de plantation intégrée et demeure en contact direct avec ses pairs et le nuage qui mémorise avec une extrême précision les coordonnées géographiques de chaque semence. Étant donné son faible poids, le compactage du sol est minimal.

Le fermier peut planifier les tâches, surveiller en temps réel le déroulement du travail à partir de n’importe à l’aide d’une tablette. L’algorithme veille au niveau de chargement des batteries des robots et en assure le rechargement.

Pour s’assurer de la robustesse et de la fiabilité de la flotte, Fendt a choisi de limiter au minimum les instruments embarqués. Dépourvu de caméras, de radar, de scanneur au laser, chaque engin fonctionne avec une petite quantité de capteurs. Et dans l’éventualité d’une défaillance d’un des robots, les autres prennent en charge le travail inachevé.

Les premiers prototypes devraient atterrir dans la campagne allemande d’ici la fin de l’année. Autre bonne nouvelle. Les néonicotinoïdes qui semblent responsables du  syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles n’ont aucune influence sur les essaims de robots !

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Le Messie, version microbe

Le Messie, version microbe

À elles seules, les activités agricoles sont responsables d’environ 30 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Pour réduire considérablement les niveaux de GES, une société australienne inocule les cultures avec des champignons microbiens. Ceux-ci...

La guerre aux champignons

La guerre aux champignons

 « À quelque chose malheur est bon ». Ce proverbe du 17e siècle conserve toute sa pertinence en ces temps de COVID. En raison de la fermeture de ses frontières, l’Australie a vécu une pénurie de main-d’œuvre étrangère dans le domaine...

Nuage porcin

Nuage porcin

Dans la tristement célèbre région de Wuhan, la Chine construit une porcherie qui pourra produire et abattre 1,2 million de porcs par an. À eux seuls, ces deux gratte-ciel de 26 étages (1 000 bêtes par plancher) représenteraient près de 20 % de la...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This