Le mal fantôme

14 février 2017 | Bovin, Élevage, Sciences, Technologies

La mastite est la maladie la plus répandue et la plus coûteuse qui affecte les vaches laitières. Aux États-Unis seulement, on estime qu’elle entraîne des pertes de plus de 1 milliard$ US par an. Or, on sait aujourd’hui que c’est bien avant que les symptômes soient apparents que l’infection affecte la production et qualité du lait, le taux de fécondité et la longévité de l’animal. Heureusement, un test a été mis au point pour dépister la maladie avant l’apparition des symptômes. Pour ne rien gâcher, il peut permettre de réduire jusqu’à 59% l’utilisation d’antibiotiques.

C’est après avoir développé une technologie pour analyser les globules blancs chez l’humain que Rudy Rodriguez, le directeur scientifique et fondateur de la firme Advanced Animal Diagnostics s’est attaqué à la mise au point d’un test permettant d’identifier la variation de globules blancs qui signale l’infection du pis au stade subclinique.

Grâce à l’appareil baptisé QScout Farm Lab, le producteur peut obtenir un diagnostic directement à la ferme et en quelques minutes à peine. Les résultats peuvent être affichés à l’écran, enregistrés dans un lecteur ou imprimés et permettent de prendre les mesures appropriées tout en évitant de devoir soumettre tout le troupeau à la prise d’antibiotique. Réalisé très tôt, le test peut permettre d’éviter une perte de production de 680 kg de lait par vache.

L’entreprise propose également un nouveau test sanguin pour détecter la métaphylaxie chez les bouvillons. Là encore, le traitement précoce et sélectif des bêtes peut réduire jusqu’à 87% l’utilisation d’antibiotiques, ce qui est de plus en plus important compte tenu de la pression des consommateurs. C’est sans compter qu’un bouvillon soigné rapidement peut gagner plus de dix kilos.

Qui dira que cela ne pèse pas dans la balance ?

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
La guerre aux champignons

La guerre aux champignons

 « À quelque chose malheur est bon ». Ce proverbe du 17e siècle conserve toute sa pertinence en ces temps de COVID. En raison de la fermeture de ses frontières, l’Australie a vécu une pénurie de main-d’œuvre étrangère dans le domaine...

Au goulag, la mauvaise protéine!

Au goulag, la mauvaise protéine!

Encore heureux qu’au pays de Poutine, on puisse se vanter d’autre chose que de produire des missiles hypersoniques et d’avoir envie de jouer avec le bouton nucléaire. Un groupe de scientifiques russes de l’Université agraire d’État du Kouban (à bonne distance du pont...

Nuage porcin

Nuage porcin

Dans la tristement célèbre région de Wuhan, la Chine construit une porcherie qui pourra produire et abattre 1,2 million de porcs par an. À eux seuls, ces deux gratte-ciel de 26 étages (1 000 bêtes par plancher) représenteraient près de 20 % de la...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This