Les graines artificielles

15 septembre 2016 | Cultures, Technologies

Mouiller son index pour voir d’où vient le vent, c’est facile. Enfoncer un doigt dans la terre pour connaître les niveaux d’humidité, de salinité, de pH et de nutriments pour l’application d’engrais dans le sol, c’est une autre paire de manches. Pour pallier le problème, une équipe de chercheurs de la North Dakota State University a mis au point des microsenseurs très particuliers. Mélangées aux semences, ces puces biodégradables, enfouies dans le sol par semoir, donneront très bientôt en temps réel des mesures qui permettront aux agriculteurs d’augmenter leurs rendements.

Munies de circuits électroniques et d’une antenne imprimés à même un substrat biodégradable, ces puces transmettront par radiofréquences passives (sans piles) l’état du sol, les besoins en nutriments et en eau des semences de maïs, de soya et de pommes de terre selon le type de sol.

Il suffira d’un dispositif de lecture des données monté sous un véhicule agricole pour que le fermier puisse récolter les informations nécessaires pour répondre aux besoins précis de ses cultures. À la fin de la saison, les microsenseurs disparaîtront dans la nature sans créer de toxines, ni nuire à la qualité du sol.

À la différence des méthodes actuelles, la technologie des capteurs développée par c2sensor ne requiert pas une combinaison de mesures d’échantillonnage du sol ou de mesures de télédétection par sondes. De plus, elle peut être couplée à la cartographie aérienne par drones ou à l’imagerie par satellite.

Source : NDSU Research Foundation

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Les traîne-la-jambe

Les traîne-la-jambe

Si un soldat arrive au centre de recrutement avec un caillou dans la botte, c’est facile d’identifier son problème et de le régler. Mais si la moitié du régiment se pointe en boitant, bonne chance pour la campagne de Russie ! Même combat dans les poulaillers. On a...

Alain Chandonnet

Alain Chandonnet

Le charmeur de lumière Il a vu le jour l’année où le prototype du vaisseau spatial Apollo était lancé, le laser au dioxyde de carbone, inventé, le boson de Higgs et le modèle des quarks, découverts. 1964 ouvrait aussi tout grand la porte à l’imagerie par résonance...

Opération Dernière Chance, la chance de faire une différence

Opération Dernière Chance, la chance de faire une différence

Photo: Opération Dernière Chance 3,1 millions de tonnes. C’est la quantité de résidus alimentaires produite annuellement au Québec, selon une étude menée par Recyc-Québec publiée en juin 2022. Et le plus frappant dans tout ça, c’est que 39% de ces résidus alimentaires...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This