Les eunuques reproducteurs

30 juillet 2021 | Élevage, Sciences, Technologies

Dans l’Empire ottoman, les sultans pouvaient s’éloigner de leurs harems la conscience tranquille. Les eunuques à qui ils en confiaient la garde ne risquaient pas d’engendrer de menaçants rivaux. Mais les temps changent. En manipulant l’outil d’édition de gènes CRISPR-Cas9, des scientifiques peuvent désormais éliminer un gène spécifique à la fertilité masculine chez des embryons d’animaux. Ils naissent stériles, mais on parvient à transplanter dans leurs testicules des cellules souches de mâles génétiquement bien pourvus.

Grâce à leurs nouveaux spermatozoïdes, ces porcs, chèvres et bovins de substitution pourront transmettre un matériel génétique des animaux donneurs sélectionnés, sans entraves, tout en interagissant normalement avec le reste du troupeau. En plus d’accélérer la diffusion des caractéristiques souhaitables chez le bétail, cette technologie donne espoir d’améliorer la production alimentaire pour une population mondiale croissante en obtenant des bêtes plus résistantes aux maladies, plus tolérantes à la chaleur ou offrant une meilleure qualité de viande. Cela permettrait aussi aux éleveurs des régions éloignées d’avoir un meilleur accès au matériel génétique des animaux d’élite d’autres parties du monde et de surmonter les limites de l’élevage sélectif et de l’insémination artificielle.

Après six années de collaboration entre des chercheurs de la Washington State University (WSU), de l’Université d’État de l’Utah, de l’Université du Maryland et de l’Institut Roslin de l’Université d’Édimbourg au Royaume-Uni le traitement sur des souris s’est avéré un succès. Avant de passer aux plus gros animaux, le laboratoire peaufine son processus de transplantation. Il reste encore à convaincre les législateurs et le public que l’édition de gènes n’a rien à voir avec la manipulation génétique. En attendant, la réglementation actuelle partout dans le monde ne permettrait pas leur entrée dans la chaîne alimentaire.

Source : Phys.org

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Les vaches autorefroidissantes

Les vaches autorefroidissantes

Quand j’allais à l’école, on nous apprenait que la température baissait de 1 °C chaque fois que l’on s’élevait de 100 m. Aujourd’hui, une étude tanzanienne nous révèle que la production de lait des vaches diminue de 0,5 litre pour chaque degré...

Les traîne-la-jambe

Les traîne-la-jambe

Si un soldat arrive au centre de recrutement avec un caillou dans la botte, c’est facile d’identifier son problème et de le régler. Mais si la moitié du régiment se pointe en boitant, bonne chance pour la campagne de Russie ! Même combat dans les poulaillers. On a...

Alain Chandonnet

Alain Chandonnet

Le charmeur de lumière Il a vu le jour l’année où le prototype du vaisseau spatial Apollo était lancé, le laser au dioxyde de carbone, inventé, le boson de Higgs et le modèle des quarks, découverts. 1964 ouvrait aussi tout grand la porte à l’imagerie par résonance...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This