Vachement cool, le vaccin !

14 novembre 2017 | Bovin, Élevage, Santé, Sciences, Technologies

Tout le monde ne fait pas son beurre de la même façon. Sur une ferme du Dakota du Sud, des vaches broutent et meuglent comme partout ailleurs, mais on n’élève pas le bétail pour sa viande ou son lait. On utilise les bêtes pour produire des anticorps qui serviront à traiter des maladies humaines. Cela va de la grippe jusqu’aux virus aussi effrayants que celui de la fièvre Ebola. La «ferme» vient de compléter avec succès son premier essai chez l’homme pour traiter le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS).

À Sioux Falls, SAB Biotherapeutics a développé certaines des technologies de génétique moléculaire et d’anticorps les plus avancées de la planète. La société biopharmaceutique possède la première plateforme technologique au monde à produire des anticorps entièrement humains sans utiliser de sérum humain.

En leur injectant un vaccin contenant de l’ADN humain, les vaches produisent des anticorps. Jusqu’à maintenant, 35 vaches ont été inséminées avec des embryons possédant ces anticorps. Il faut alors prélever le plasma de leur sang qui, une fois stérilisé en laboratoire, sera destiné à l’homme. Les premiers résultats ont montré que les anticorps fabriqués par la vache fonctionnaient exactement comme les anticorps humains pour traiter le MERS.

Si le vaccin est approuvé, les bovins de la société pourront être utilisés pour produire le traitement. Dans ses nouvelles installations, l’entreprise pourrait produire suffisamment d’anticorps pour répondre à la demande mondiale, en utilisant seulement 20% de sa capacité.

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
La guerre aux champignons

La guerre aux champignons

 « À quelque chose malheur est bon ». Ce proverbe du 17e siècle conserve toute sa pertinence en ces temps de COVID. En raison de la fermeture de ses frontières, l’Australie a vécu une pénurie de main-d’œuvre étrangère dans le domaine...

Les larves à pattes

Les larves à pattes

Croyez-le ou non, des chercheurs ont eu l’idée saugrenue de recourir à des larves (dépourvues de pattes !) pour voir si cela pouvait réduire les problèmes de boiterie des poulets de chair. Le plus étonnant, c’est que ça a marché. Quand on sait que les complications...

Au goulag, la mauvaise protéine!

Au goulag, la mauvaise protéine!

Encore heureux qu’au pays de Poutine, on puisse se vanter d’autre chose que de produire des missiles hypersoniques et d’avoir envie de jouer avec le bouton nucléaire. Un groupe de scientifiques russes de l’Université agraire d’État du Kouban (à bonne distance du pont...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This