Quand l’intestin va…

16 mars 2016 | Avicole, Élevage, Santé, Sciences

Ce n’est pas tous les jours que l’on peut déroger au sacro-saint principe de la modération. Les suppléments probiotiques font partie de cette gamme de produits vivants qui peut être ingérée à coups de milliards de cellules actives tout en étant bénéfiques à l’organisme. Plusieurs publications scientifiques concluent que chez la volaille, l’absorption de ces micro-organismes pourrait prévenir les infections causées par des agents pathogènes tels certains types de salmonella. Mieux ! Ces bactéries et levures permettent de limiter l’utilisation des antibiotiques dans la production de volaille.

Chez les oiseaux, le maintien d’une flore intestinale stable est essentiel pour prévenir les maladies infectieuses. Cette flore constitue une solide protection contre les agents pathogènes et les toxines. Tout déséquilibre dans les mécanismes complexes de la fonction intestinale augmente le risque de maladies métaboliques et la dispersion de troubles infectieux dans tout l’organisme.

Il a été démontré que l’ajout de certaines souches de probiotiques à l’alimentation des poulets de chair immunodéprimés qui ont été infectés par la Salmonella Enteritidis augmente de manière significative l’efficacité des vaccins contre la maladie de Newcastle et le virus de la bursite infectieuse. D’autres souches de micro-organismes pourraient, par ailleurs, s’avérer une stratégie prophylactique efficace pour prévenir le problème de boiterie chez les poulets.

Tout laisse croire que l’ajout de probiotiques à l’alimentation des volailles prendra un envol important au cours des prochaines années.

Source : Poultry Site

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
La température en 3D

La température en 3D

Gabriel Fahrenheit, le physicien allemand qui a mis au point le thermomètre à mercure, serait certainement déçu de voir son invention remisée aux oubliettes. Mais il capoterait devant ces caméras industrielles 2D et 3D qui, jumelées à des algorithmes rompus...

Au meuuuuunu, ce midi…

Au meuuuuunu, ce midi…

On le sait depuis longtemps, en matière de fibres alimentaires, l'herbe et le fourrage constituent le nec plus ultra pour la bonne santé du bétail. À cela, bien sûr, on rajoutera graminées et autres plantes. Ce n’est pas le choix qui manque. Maïs, blé tendre, orge,...

La bosse des affaires!

La bosse des affaires!

Tandis qu’à Longueuil, on ne sait trop comment gérer 15 cerfs de Virginie qui ravagent la flore d’un parc, en Australie, un éleveur de bétail s’est attaqué au problème d’un million de chameaux sauvages qui dévastent 85% de la végétation. Plutôt que d’abattre les...

Dernières publications

Loading
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

Prochain événement

Si t’es dans le champs côté élevage, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrits!

Pin It on Pinterest

Share This