Tubercule antistress

28 septembre 2020 | Cultures, Environnement, Sciences

« J’ai la patate qui bat à 210! » Vous l’avez probablement déjà entendue, celle-là. Le stress, ce mal du XXIe siècle ne frappe pas que l’être humain. En raison du changement climatique, même les pommes de terre en sont affectées.

À défaut d’anxiolytique à proposer aux patates trop pilées, un biologiste végétal autrichien se penche sur les mécanismes d’adaptation du tubercule qui craint particulièrement les cycles de chaleur et de sécheresse de plus en plus fréquents.

Le projet européen ADAPT coordonné par le Dr Markus Teige de la Faculté des sciences de la vie de l’Université de Vienne implique une panoplie de chercheurs aguerris qui, au cours des quatre prochaines années, sont appelés à identifier de nouvelles cibles de sélection et à faire correspondre les variétés de pommes de terre aux conditions de croissance environnementales du futur. Rappelons que le tubercule provient de régions au climat frais qu’il est très sensible à la chaleur et aux inondations qui peuvent ruiner une récolte en quelques jours.

Les chercheurs détermineront les réponses moléculaires et phénotypiques à différentes conditions de stress et identifieront les caractères et les gènes qui peuvent améliorer la résilience au stress dans cette culture vivrière qui pèse plus de 350 millions de tonnes par an dans le monde. Ils combineront la biologie moléculaire, la physiologie du stress, la biologie des systèmes et l’analyse avec l’ingénierie et la sélection moléculaire.

Souhaitons-leur de ne pas faire patate!

Source: Universität Wien

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
La taxe aux rots

La taxe aux rots

Les gaz à effet de serre sont de plus en plus traqués. Grâce à ses satellites à haute résolution, une société montréalaise de données environnementales a pu détecter et mesurer que les vaches d’un parc d’engraissement de Californie avaient libéré jusqu’à 668 kilos de...

Les plantes orphelines

Les plantes orphelines

« La guerre, la guerre, c’est pas une raison pour se faire mal ! » Qui ne se souvient pas de cette réplique dans La Guerre des tuques ? Le conflit en Ukraine et la pénurie de blé qui en résulte nous rappellent que le riz, le blé et le maïs constituent 50 % des...

Les fruits électriques

Les fruits électriques

Ce n’est pas courant (c’est le cas de le dire !) de récolter de l’électricité en même temps que des fraises et des framboises. Pourtant, dans la petite ville de Conthey, en Suisse, une entreprise a eu l’idée de combiner la production d’électricité photovoltaïque...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This