Une envie d’écologie

14 novembre 2016 | Bovin, Élevage, Environnement

Les préoccupations écologiques planétaires sonneront-elles le glas sur les harems des taureaux reproducteurs ? À en croire une étude menée en France par l’Institut de l’élevage, les adeptes de la saillie naturelle pourraient bientôt connaître le chômage chronique. Il appert qu’un élevage laitier qui s’en remet à la sélection génétique et à l’insémination peut réduire son empreinte environnementale de 7 à 11% en cinq ans, notamment en terme de réduction des gaz à effet de serre.

Ce n’est pas parce qu’un taureau se dépense sans compter pour honorer 25 vaches que le phénomène s’explique. Cette diminution de l’impact environnemental des élevages de pointe est plutôt liée au fait que les éleveurs qui choisissent de recourir à la sélection génomique ont besoin de moins d’animaux pour pouvoir produire la même quantité de lait ou le même nombre de bêtes pour obtenir davantage de lait. La même assertion s’applique pour la production de viande.

On a aussi tenu compte du fait qu’il est possible de féconder un grand nombre de femelles avec la semence d’un seul mâle. Ainsi, pour obtenir 3 500 000 doses de semences dans un programme génomique, il faut trois fois moins de mâles actifs (180 contre 600) et près de deux fois moins de temps (3,5 ans contre six ans) que dans un programme de sélection classique.

Outre l’impact des différentes formes d’insémination sur l’empreinte carbonique, l’étude commandée par Allice, une union de coopératives d’élevage qui fédère toutes les entreprises françaises de sélection et de reproduction animales, a tenu compte de l’accumulation de débris organiques dans les sols et les eaux qui provoque leur pollution par désoxygénation, ainsi que de la raréfaction des ressources (énergie, eau, surfaces, etc.) et de l’acidification de l’atmosphère.

Source: COOP de France

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
La taxe aux rots

La taxe aux rots

Les gaz à effet de serre sont de plus en plus traqués. Grâce à ses satellites à haute résolution, une société montréalaise de données environnementales a pu détecter et mesurer que les vaches d’un parc d’engraissement de Californie avaient libéré jusqu’à 668 kilos de...

Manège à sperme

Manège à sperme

Vous êtes un amateur de sensations fortes ? Vous essayerez le Dodonpa, ce manège japonais qui, en moins de sept secondes, vous propulse à 170 km/h à une force de gravité six fois plus élevée que la normale. Avec un peu de chance, vous n’aurez pas la nausée, mais...

Le lait climatique

Le lait climatique

Depuis quelque 270 ans, l’activité humaine aurait libéré plus de 2000 milliards de tonnes de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Dans la foulée de l’Accord de Paris signé en 2015 pour limiter à 2 °C le réchauffement planétaire, même l’un des plus grands...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This