Azote gentil, azote méchant

1 novembre 2021 | Cultures, Environnement, Sciences

On ne vous apprendra rien en vous disant que l’azote est un élément essentiel à la croissance, au rendement et à la qualité des cultures. Mais saviez-vous que pour fixer une tonne d’azote servant à fabriquer des engrais de synthèse, il faut une tonne d’équivalent pétrole? Pas particulièrement sympa pour l’écologie, non? Des scientifiques de l’Université Cornell ont donc cherché des plantes de couverture qui pourraient améliorer la fertilité des sols et aider les agriculteurs dans leur quête de cultures plus durables. 

Après avoir travaillé sur différentes stratégies, Katherine Muller et son équipe ont fait de belles découvertes. Le trèfle cramoisi et la vesce velue entretiendraient une relation symbiotique particulièrement intéressante avec les bactéries du sol. Cette liaison permettrait à ces deux engrais verts de fixer l’azote de l’air dans le sol et d’y ajouter une bonne dose d’éléments nutritifs.

La quantité d’azote fournie par une légumineuse couvre-sol dépend de la qualité de sa croissance et de la quantité d’azote provenant de la fixation par rapport à l’absorption par le sol. Grâce à leur programme de sélection actif, les chercheurs ont été en mesure d’évaluer la quantité d’azote de la plante qui provient de la fixation par rapport au sol. Avec l’aide de sélectionneurs qui s’efforcent de développer des variétés de cultures de couverture qui augmentent les avantages pour les agriculteurs, ils espèrent que leurs recherches encourageront davantage d’agriculteurs à s’en servir comme alternative aux engrais chimiques.

Source : Future Farming

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Les vaches autorefroidissantes

Les vaches autorefroidissantes

Quand j’allais à l’école, on nous apprenait que la température baissait de 1 °C chaque fois que l’on s’élevait de 100 m. Aujourd’hui, une étude tanzanienne nous révèle que la production de lait des vaches diminue de 0,5 litre pour chaque degré...

Opération Dernière Chance, la chance de faire une différence

Opération Dernière Chance, la chance de faire une différence

Photo: Opération Dernière Chance 3,1 millions de tonnes. C’est la quantité de résidus alimentaires produite annuellement au Québec, selon une étude menée par Recyc-Québec publiée en juin 2022. Et le plus frappant dans tout ça, c’est que 39% de ces résidus alimentaires...

Le Messie, version microbe

Le Messie, version microbe

À elles seules, les activités agricoles sont responsables d’environ 30 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Pour réduire considérablement les niveaux de GES, une société australienne inocule les cultures avec des champignons microbiens. Ceux-ci...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This