Le lait venu du froid

14 septembre 2021 | Bien-être animal, Bovin, Élevage, Environnement, Sciences

Avec l’augmentation des températures mondiales, les vaches laitières sont confrontées au stress thermique plus fréquemment tout au long de l’année que par le passé. Étant donné que la plupart des races de bovins laitiers sont originaires des climats européens tempérés, elles commencent à être affectées à partir de 20⁰ C. Une étude menée à l’Université de Géorgie a déterminé que les vaches refroidies avec des ventilateurs et des asperseurs produisent plus de lait et ont des glandes mammaires plus saines.

Les vaches, dont l’estomac est ni plus ni moins une grande usine de fermentation produisant de la chaleur, n’avaient pas besoin de cette surchauffe climatique. Ce stress représente un fardeau supplémentaire majeur tant pour le bien-être de l’animal que pour le producteur. Les chercheurs savaient déjà que le stress thermique prolongé entraînait une perte de tolérance à la chaleur et la mort de cellules mammaires bovines. Après les travaux en laboratoire, l’équipe est allée sur le terrain. 

Pour la première moitié de l’expérience, tous les bovins ont été soumis à un refroidissement par évaporation dans des étables équipées de brumisateurs et de ventilateurs. En deuxième partie, la moitié des animaux n’a pas eu droit au refroidissement. Grâce aux prélèvements d’échantillons de sang et à des biopsies mammaires réalisées avant et après l’expérience, l’effet du stress thermique a pu être déterminé. Cela a permis de conclure que la production de lait pouvait être plus élevée chez les bovins mieux rafraîchis.

Source : CAES Newswire

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Les vaches autorefroidissantes

Les vaches autorefroidissantes

Quand j’allais à l’école, on nous apprenait que la température baissait de 1 °C chaque fois que l’on s’élevait de 100 m. Aujourd’hui, une étude tanzanienne nous révèle que la production de lait des vaches diminue de 0,5 litre pour chaque degré...

Opération Dernière Chance, la chance de faire une différence

Opération Dernière Chance, la chance de faire une différence

Photo: Opération Dernière Chance 3,1 millions de tonnes. C’est la quantité de résidus alimentaires produite annuellement au Québec, selon une étude menée par Recyc-Québec publiée en juin 2022. Et le plus frappant dans tout ça, c’est que 39% de ces résidus alimentaires...

Le Messie, version microbe

Le Messie, version microbe

À elles seules, les activités agricoles sont responsables d’environ 30 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Pour réduire considérablement les niveaux de GES, une société australienne inocule les cultures avec des champignons microbiens. Ceux-ci...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This