La poule ossue

31 août 2020 | Avicole, Bien-être animal, Élevage, Sciences

Croyez-le ou non, nos poules pondeuses ont une chose en commun avec les dinosaures.

Au moment de la maturité sexuelle, un os se développe dans leur poitrine. Il s’agit de la quille du sternum, un important réservoir de calcium servant à la production des coquilles d’œufs. Or, cette extension du sternum est très fragile. Des scientifiques se sont donc penchés sur des façons de la rendre plus solide. Ils ont découvert qu’un gène joue un rôle important dans la résistance des os des poules pondeuses.

En scrutant une région de l’ADN de poulet connue comme étant liée au risque de fractures osseuses, les travaux effectués par des chercheurs de cinq pays européens et de Chine ont mis le doigt sur un gène appelé cystathionine bêta-synthase (CBS). Cet élément chromosomique jouerait un rôle sur la qualité des os. Les poules possédant ce gène profiteraient d’une ossature contenant une teneur élevée en minéraux ainsi qu’une réticulation de la protéine de collagène. Quand on sait qu’annuellement une poule pondeuse a besoin de 30 fois le calcium que contient son squelette, l’apport de ce gène peut s’avérer précieux.

Après avoir scruté des générations de poules en ce sens, les scientifiques pensent que la découverte servira non seulement au développement d’un élevage sélectif, mais pourrait également permettre d’améliorer la santé des poules pondeuses qui sont à risque d’ostéoporose.

Source : Genetics Selection Evolution

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Les larves à pattes

Les larves à pattes

Croyez-le ou non, des chercheurs ont eu l’idée saugrenue de recourir à des larves (dépourvues de pattes !) pour voir si cela pouvait réduire les problèmes de boiterie des poulets de chair. Le plus étonnant, c’est que ça a marché. Quand on sait que les complications...

Au goulag, la mauvaise protéine!

Au goulag, la mauvaise protéine!

Encore heureux qu’au pays de Poutine, on puisse se vanter d’autre chose que de produire des missiles hypersoniques et d’avoir envie de jouer avec le bouton nucléaire. Un groupe de scientifiques russes de l’Université agraire d’État du Kouban (à bonne distance du pont...

La chair sans âme

La chair sans âme

Selon certains chercheurs, délaisser la viande de boucherie pour un substitut à base de plantes pourrait menacer plus d’un million d’emplois dans l’industrie. Mais il y a plus. S’il est vrai que les cellules souches d’une seule vache pourraient remplacer les...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This