L’avenir des mâles

14 juillet 2017 | Alimentation, Élevage, Porcin, Sciences

Les mâles. Ah ! Les mâles. Certains trouvent que c’est du trouble en verrat. En production porcine, en plus de présenter des comportements agressifs, leur viande peut dégager des odeurs repoussantes lors de la cuisson. Pour remédier à ces problèmes, on peut recourir à la castration, mais pour des raisons de bien-être animal, cette pratique est condamnée. Une entreprise saskatchewanaise met au point une technique de tri des spermatozoïdes qui permettra de ne donner naissance qu’à de belles cochettes… si c’est ce que vous désirez.

Pionnière dans ce processus de sélection, Fast Genetics détecte la différence qui caractérise les spermatozoïdes qui sont contenus dans les chromosomes X et Y. Sachant que les chromosomes femelles (X) contiennent 3,8% plus d’ADN que les chromosomes mâles (Y), les chercheurs de l’entreprise sont parvenus à départager les cellules des spermatozoïdes en fonction de leur teneur en ADN et ce, avec une précision pouvant atteindre 99%.

En réduisant drastiquement la production d’animaux que les producteurs ne souhaitent pas avoir, une exploitation pourrait théoriquement doubler sa production, en plus de réaliser des gains d’efficacité importants.

Une fois commercialisée, cette technologie permettra aussi d’accélérer les avancées génétiques dans toute une gamme de produits. Et pas seulement pour l’industrie du porc.

Source: Pig Progress

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Au goulag, la mauvaise protéine!

Au goulag, la mauvaise protéine!

Encore heureux qu’au pays de Poutine, on puisse se vanter d’autre chose que de produire des missiles hypersoniques et d’avoir envie de jouer avec le bouton nucléaire. Un groupe de scientifiques russes de l’Université agraire d’État du Kouban (à bonne distance du pont...

Nuage porcin

Nuage porcin

Dans la tristement célèbre région de Wuhan, la Chine construit une porcherie qui pourra produire et abattre 1,2 million de porcs par an. À eux seuls, ces deux gratte-ciel de 26 étages (1 000 bêtes par plancher) représenteraient près de 20 % de la...

La chair sans âme

La chair sans âme

Selon certains chercheurs, délaisser la viande de boucherie pour un substitut à base de plantes pourrait menacer plus d’un million d’emplois dans l’industrie. Mais il y a plus. S’il est vrai que les cellules souches d’une seule vache pourraient remplacer les...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This