S’abreuver au compte-goutte

14 septembre 2021 | Affaires, Cultures, Environnement, Technologies

Depuis 22 ans, au Nevada, le plus grand réservoir des États-Unis perd chaque jour l’équivalent de 1 000 piscines olympiques*. En raison des perturbations climatiques et de la demande croissante en eau, la ressource se raréfie. Et comme l’agriculture utilise 80% des ressources en eau dans le monde**, l’adoption de la technologie de micro-irrigation est une avenue incontournable pour assurer son utilisation optimale, une réduction des coûts des intrants agricoles et l’amélioration de l’efficacité de la production.

Selon Markets and Markets, l’un des plus grands producteurs de rapports d’études de marché au monde, d’ici 2025, le goutte à goutte connaîtra une croissance très importante. On estime que le marché atteindra alors 9,3 milliards USD contre 5,5 milliards USD en 2020. Ce type d’irrigation aide à minimiser la perte d’eau due à l’évaporation en la distribuant à travers un réseau de vannes, de tuyaux, de tubes et d’émetteurs. Il est connu pour offrir un avantage significatif en matière d’efficacité par rapport aux autres méthodes conventionnelles, y compris les gicleurs.

Le coût de l’investissement initial est élevé, ce qui rend l’utilisation de systèmes d’irrigation au goutte-à-goutte non rentable pour les cultures de faible valeur. On note tout de même une tendance émergente à l’augmentation de la production de légumes de serre. Une augmentation de la superficie dans le cadre de systèmes agricoles protégés devrait stimuler le marché de la micro-irrigation qui réduit la dégradation de l’environnement et minimise l’épuisement de la nappe phréatique. Après tout, on parle d’un taux d’utilisation d’eau en gallons par heure plutôt qu’en gallons par minute !

Source : Markets and Markets

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Les traîne-la-jambe

Les traîne-la-jambe

Si un soldat arrive au centre de recrutement avec un caillou dans la botte, c’est facile d’identifier son problème et de le régler. Mais si la moitié du régiment se pointe en boitant, bonne chance pour la campagne de Russie ! Même combat dans les poulaillers. On a...

Alain Chandonnet

Alain Chandonnet

Le charmeur de lumière Il a vu le jour l’année où le prototype du vaisseau spatial Apollo était lancé, le laser au dioxyde de carbone, inventé, le boson de Higgs et le modèle des quarks, découverts. 1964 ouvrait aussi tout grand la porte à l’imagerie par résonance...

Opération Dernière Chance, la chance de faire une différence

Opération Dernière Chance, la chance de faire une différence

Photo: Opération Dernière Chance 3,1 millions de tonnes. C’est la quantité de résidus alimentaires produite annuellement au Québec, selon une étude menée par Recyc-Québec publiée en juin 2022. Et le plus frappant dans tout ça, c’est que 39% de ces résidus alimentaires...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This