L’effeuilleuse

1 juin 2022 | Cultures, La rubrique de Pierre, Technologies

Qui ne connait pas Déshabillez-moi, la chanson culte qui a collé à la peau de Juliette Greco ? Il aurait été drôle qu’elle inspire l’innovateur horticole néerlandais qui a développé le premier robot de coupe de feuilles entièrement automatisé pour les cultures de tomates. Hélas, Juliette ajoutait « mais pas tout de suite, pas trop vite. »  Et ça, le Kompano ne pouvait s’en accommoder puisqu’il effeuille les plants de tomates en serre à la vitesse de 0,8 ha par semaine. Tant pis pour lui.

Développé pour les systèmes de serres de tomates en culture à fil haut, le robot de la firme Priva peut travailler sans problème aux côtés de ses collègues humains. Cheminant sur des rails tubulaires, il n’utilise ni ne nécessite un système de géolocalisation et de navigation par satellite ou une technologie LiDAR. Il se déplace de manière autonome d’une allée à l’autre et se sert de capteurs pour localiser exactement les rails du prochain rang. Équipé d’une caméra stéréo qui prend une photo de chaque plante avec une précision de profondeur de 1 mm, le Kompano l’analyse et la classe pour déterminer où se trouve le pétiole le plus bas du plant de tomate. Il procède à une coupe toutes les sept secondes, puis la main robotisée s’abaisse et tourne de façon à ce que la feuille tombe au sol (voir la vidéo).

La seule chose que doit faire le serriste, c’est d’indiquer au robot s’il devra commencer à couper les feuilles vers la gauche ou vers la droite et régler la largeur de bande à l’intérieur de laquelle les feuilles doivent être éliminées. À l’intervalle de son choix, les couteaux à rouleaux sont automatiquement désinfectés par une lampe UV-C située dans la tête du robot. Il y a des choses plus éreintantes, non ?

Source : Future Farming

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
L’agriculture au ciel

L’agriculture au ciel

Pouvoir se targuer de posséder des drones pour vaquer à ses tâches sur la ferme, c’est appartenir au club sélect des branchés. Bravo ! Mais que dire de ceux qui disposent déjà du premier satellite qui fera partie d’une constellation de sept engins spatiaux à vocation...

Alchimistes de l’or brun

Alchimistes de l’or brun

Chaque année, les habitants de la planète se soulagent de 800 millions de tonnes de matières fécales, soit l’équivalent en poids de 140 pyramides de Gizeh. Mais ils sont détrônés par les déjections des animaux d’élevage qui pourraient facilement remplir à...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This