Vaches à la plage !

31 mars 2020 | Bovin, Environnement, Technologies

D’ici 2050, 68% de la population mondiale vivra dans des villes. Comment pourra-t-on nourrir ces 6 milliards de citadins de façon durable et efficace alors que les terres arables seront de plus en plus rares et de plus en plus éloignées de ces consommateurs ? Une firme de design de Barcelone a conçu une ferme flottante qui a été construite par la société Floating Farm dans une partie du port de Rotterdam délaissée par les activités portuaires qui se sont installées plus loin. Le projet pilote abrite aujourd’hui 35 vaches laitières.

Tandis que ces vaches «marinières» occupent le pont supérieur de la barge en béton, aux deux étages inférieurs, on s’affaire à préparer leurs aliments, à traiter le fumier et à transformer le lait en produits qui seront vendus aux consommateurs et aux fournisseurs du coin. Par ailleurs, la ville fournit une grande partie des déchets alimentaires qui sont utilisés comme intrants dans les rations des vaches. L’ensemble de l’opération est de haute technologie et à faible impact.

L’expérience de la ferme laitière a ouvert la voie à une installation flottante de 7 000 pondeuses sur une deuxième barge avec une aire de répartition sur le pont supérieur et des équipements d’emballage et de transformation des œufs sur le pont inférieur. Puisque la ferme est située dans une future zone résidentielle, on vise un concept zéro émission. La poussière et l’ammoniac seront filtrés par l’air sortant et les performances du filtre seront surveillées.

Si ces deux fermes ne montent et ne descendent que de deux mètres avec la marée, ailleurs dans le monde, elle pourrait être ancrée de différentes manières afin de survivre aux inondations ou aux tempêtes.

Source : Poultry World

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Le Messie, version microbe

Le Messie, version microbe

À elles seules, les activités agricoles sont responsables d’environ 30 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Pour réduire considérablement les niveaux de GES, une société australienne inocule les cultures avec des champignons microbiens. Ceux-ci...

La guerre aux champignons

La guerre aux champignons

 « À quelque chose malheur est bon ». Ce proverbe du 17e siècle conserve toute sa pertinence en ces temps de COVID. En raison de la fermeture de ses frontières, l’Australie a vécu une pénurie de main-d’œuvre étrangère dans le domaine...

Au goulag, la mauvaise protéine!

Au goulag, la mauvaise protéine!

Encore heureux qu’au pays de Poutine, on puisse se vanter d’autre chose que de produire des missiles hypersoniques et d’avoir envie de jouer avec le bouton nucléaire. Un groupe de scientifiques russes de l’Université agraire d’État du Kouban (à bonne distance du pont...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This