Wô, les moteurs !

14 septembre 2017 | Environnement, Machinerie, Technologies

Aux États-Unis, chaque année, les chevaux-vapeur de l’industrie du camionnage broutent en moyenne 39,2 litres/100 km, pour une facture en carburants fossiles de 150 milliards$ US. Cela représenterait 38% des frais d’exploitation d’une flotte de camions. Une firme américaine s’est attaquée aux essieux passifs des semi-remorques qu’elle remplace par des essieux hybrides qui transforment l’énergie cinétique du freinage en électricité. Résultat ? Une réduction de la consommation d’essence qui peut atteindre 31%.

Dans un secteur où la concurrence est extrêmement féroce, chaque brindille d’énergie épargnée compte et le système développé par la compagnie Hyliion pourrait bien faire piaffer bien des propriétaires de flottes.

Sur la route, l’énergie générée lors du freinage est redistribuée par un moteur électrique lors de l’accélération du camion remorque. À lui seul, le moteur hybride ferait économiser près de 15% de carburant, tandis que l’unité de puissance auxiliaire et l’amélioration de l’aérodynamisme des nouveaux essieux permettraient de réaliser un autre 15% d’économie d’énergie. En tout, les fondateurs d’Hyliion estiment qu’un camion équipé de leur système pourrait épargner 29 000$ US par année et 415 000$ durant sa vie utile. L’équipement qui se vendra 25 000$ US pourrait, en principe, être rentabilisé en un an. Et si toute l’industrie s’y mettait, les émissions de CO2 du pays de l’Oncle Sam diminueraient de 2% !

Pour ne rien gâcher, l’installation des essieux qui s’adaptent à la plupart des types de camions ne requiert qu’une petite heure. C’est à peine plus que le temps qu’il faut pour se faire livrer une pizza !

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
La taxe aux rots

La taxe aux rots

Les gaz à effet de serre sont de plus en plus traqués. Grâce à ses satellites à haute résolution, une société montréalaise de données environnementales a pu détecter et mesurer que les vaches d’un parc d’engraissement de Californie avaient libéré jusqu’à 668 kilos de...

Les fruits électriques

Les fruits électriques

Ce n’est pas courant (c’est le cas de le dire !) de récolter de l’électricité en même temps que des fraises et des framboises. Pourtant, dans la petite ville de Conthey, en Suisse, une entreprise a eu l’idée de combiner la production d’électricité photovoltaïque...

Le lait climatique

Le lait climatique

Depuis quelque 270 ans, l’activité humaine aurait libéré plus de 2000 milliards de tonnes de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Dans la foulée de l’Accord de Paris signé en 2015 pour limiter à 2 °C le réchauffement planétaire, même l’un des plus grands...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This