Les amours trompées

11 avril 2017 | Cultures, Technologies

C’est bien connu, on n’attire pas les mouches avec du vinaigre. Pas plus que les ravageurs, les prédateurs ou les parasites des arbres fruitiers, d’ailleurs. Pour mettre en appétit et piéger les amants fougueux, il n’y a rien de plus redoutable que les phérormones sexuelles. Encore fait-il pouvoir placer les pièges séducteurs au bon endroit. Une station expérimentale française est en voie de commercialiser un drone de largage pour la pose de diffuseurs de confusion sexuelle sur les arbres de grande taille.

Les accouplements se produisant généralement dans la partie haute des arbres, c’est à leur cime qu’il faut saturer l’atmosphère de phérormones. D’autant plus que le nuage d’odeur, plus lourd que l’air, descend naturellement vers le bas de l’arbre fruitier. C’est à cette condition que les mâles, étourdis par l’abondance de phéromones ne parviennent pas à trouver les femelles, ce qui entraîne une diminution au niveau de la ponte, des larves et des dommages sur les fruits.

Jusqu’à maintenant, les diffuseurs devaient être posés manuellement à l’aide de perches. Non seulement est-il souvent difficile de les jucher en hauteur, mais en plus, cet exercice requiert un temps fou qui a un impact sur la rentabilité de l’exploitation.

L’utilisation de drones permettra de résoudre ces problèmes. Afin de mettre au point un drone adapté au largage de diffuseurs, le centre de recherche d’Aquitaine Invenio s’est associé à VisionScope, un fabriquant de drones sur mesure .

Des tests sont faits pour le largage de cinq à six diffuseurs de confusion sexuelle, mais l’objectif est de parvenir à en charger une trentaine qui seraient disséminés en moins de 12 minutes. La commercialisation est prévue en 2018.

Source : Agriculture NT

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Le Messie, version microbe

Le Messie, version microbe

À elles seules, les activités agricoles sont responsables d’environ 30 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Pour réduire considérablement les niveaux de GES, une société australienne inocule les cultures avec des champignons microbiens. Ceux-ci...

La guerre aux champignons

La guerre aux champignons

 « À quelque chose malheur est bon ». Ce proverbe du 17e siècle conserve toute sa pertinence en ces temps de COVID. En raison de la fermeture de ses frontières, l’Australie a vécu une pénurie de main-d’œuvre étrangère dans le domaine...

Nuage porcin

Nuage porcin

Dans la tristement célèbre région de Wuhan, la Chine construit une porcherie qui pourra produire et abattre 1,2 million de porcs par an. À eux seuls, ces deux gratte-ciel de 26 étages (1 000 bêtes par plancher) représenteraient près de 20 % de la...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This