Cannibales viraux

15 novembre 2021 | Élevage, Santé, Sciences

Dans le monde, les deux tiers des antibiotiques sont utilisés pour la production d’animaux destinés à l’alimentation. D’ici 2050, on estime que 10 millions de décès par an seront attribuables à la résistance aux antimicrobiens, avec un coût cumulé de 100 000 milliards (!) É.-U.. Pas étonnant que nombre de chercheurs s’attaquent à cette problématique. Une entreprise polonaise soutient avoir mis au point des solutions bactériophages qui réduisent les pertes économiques et les risques associés à la sécurité de la chaîne alimentaire.

Craignant, entre autres, que ces bactéries porteuses de gènes de résistance puissent être transmises des animaux aux humains, la firme Proteon Pharmaceuticals qui a son siège social à Łódź a développé un additif alimentaire naturel qui préviendrait et éliminerait les salmonelles dans l’élevage avicole. 

Après identification des principaux agents pathogènes bactériens responsables de la maladie qu’ils ciblent, les scientifiques utilisent des bactériophages à qui ils appliquent un séquençage génomique complet. Après une batterie de tests et de criblages in vitro et in vivo pour garantir la sécurité et optimiser les performances des phages, ceux-ci sont incorporés dans des cocktails que les bactéries n’apprécieraient pas particulièrement. Qui sait. Peut-être un jour pourra-t-on dire « Sauver la planète, une bactérie à la fois » !

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Les vaches autorefroidissantes

Les vaches autorefroidissantes

Quand j’allais à l’école, on nous apprenait que la température baissait de 1 °C chaque fois que l’on s’élevait de 100 m. Aujourd’hui, une étude tanzanienne nous révèle que la production de lait des vaches diminue de 0,5 litre pour chaque degré...

Les larves à pattes

Les larves à pattes

Croyez-le ou non, des chercheurs ont eu l’idée saugrenue de recourir à des larves (dépourvues de pattes !) pour voir si cela pouvait réduire les problèmes de boiterie des poulets de chair. Le plus étonnant, c’est que ça a marché. Quand on sait que les complications...

Au goulag, la mauvaise protéine!

Au goulag, la mauvaise protéine!

Encore heureux qu’au pays de Poutine, on puisse se vanter d’autre chose que de produire des missiles hypersoniques et d’avoir envie de jouer avec le bouton nucléaire. Un groupe de scientifiques russes de l’Université agraire d’État du Kouban (à bonne distance du pont...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This