Les deux queues en tire-bouchon

14 mars 2021 | Élevage, Porcin, Santé, Sciences

Une nutritionniste a déjà avancé que c’était le stress qui faisait que les cochons avaient la queue en tire-bouchons. Dans les années 1950, en sélectionnant et élevant des générations de renards les plus dociles, le biologiste russe Dmitri Beliaïev s’est rendu compte que leur queue se recourbait. Il semble qu’en faisant de même pour le cochon, les éleveurs auraient mis en sommeil (ou réveillé) un gène qui lui a fait tournicoter la queue. On apprend aujourd’hui que certains porcs n’auraient pas un, mais deux appendices en tire-bouchon !

C’est au cours d’un dépistage des éjaculats avant des inséminations artificielles que les scientifiques ont remarqué que la queue raccourcie et tordue de certains spermatozoïdes les rendaient immobiles. Des chercheurs de l’université publique de recherche ETH de Zürich en Suisse ont identifié une mutation génétique qui cause ces spermatozoïdes défectueux chez les verrats.

En séquençant l’ensemble du génome de verrats présentant ce défaut, les scientifiques helvètes ont pu le comparer à celui d’animaux sains. Cela leur a permis de retrouver la mutation sous-jacente au défaut du sperme. Grâce à ces nouvelles découvertes, les éleveurs de porcs peuvent désormais faire tester spécifiquement des verrats reproducteurs pour cette mutation.

Source : ETH Zürich 

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Les vaches autorefroidissantes

Les vaches autorefroidissantes

Quand j’allais à l’école, on nous apprenait que la température baissait de 1 °C chaque fois que l’on s’élevait de 100 m. Aujourd’hui, une étude tanzanienne nous révèle que la production de lait des vaches diminue de 0,5 litre pour chaque degré...

Les larves à pattes

Les larves à pattes

Croyez-le ou non, des chercheurs ont eu l’idée saugrenue de recourir à des larves (dépourvues de pattes !) pour voir si cela pouvait réduire les problèmes de boiterie des poulets de chair. Le plus étonnant, c’est que ça a marché. Quand on sait que les complications...

Au goulag, la mauvaise protéine!

Au goulag, la mauvaise protéine!

Encore heureux qu’au pays de Poutine, on puisse se vanter d’autre chose que de produire des missiles hypersoniques et d’avoir envie de jouer avec le bouton nucléaire. Un groupe de scientifiques russes de l’Université agraire d’État du Kouban (à bonne distance du pont...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This