Weight Watchers porcin

31 août 2020 | Élevage, Porcin, Sciences

Alors, cette deuxième vague? Frappera ou frappera pas?

En avril dernier, les producteurs de porcs ont eu une sacrée frousse. En raison de la pandémie qui a causé un ralentissement de la cadence dans les usines de transformation, ils ont bien failli devoir sacrifier 100 000 bêtes devenues trop grosses pour être gardées sur place. Des chercheurs américains auraient trouvé une façon de ralentir la croissance des porcs en fin de course. Bon à savoir si jamais le méchant virus devait frapper à nouveau les abattoirs.

Selon l’étude menée par une équipe de nutritionnistes de l’Université d’État du Kansas, en limitant la consommation d’acides aminés, on peut retarder de 3,5 à 4 semaines l’envoi des porcs sur le marché. Les spécialistes ont consacré leurs efforts sur les bêtes pesant 91 kg et qui devaient encore gagner entre 32 et 36 kg pour atteindre le poids nécessaire avant d’être abattus.

Quatre types de régimes différents ont été préparés pour les porcs de finition. Le premier contenait les quantités normales d’acides aminés (lysine) durant toute la période précédant l’abattage.

Les trois autres régimes dits « lents » comptaient respectivement :

– la quantité normale d’acides aminés remplacés, durant les deux dernières semaines, par du maïs qui ne comprenait que des vitamines et des minéraux.

– 25% d’acides aminés durant toute la période de fin de finition.

– 25% d’acides aminés remplacés, durant les deux dernières semaines, par du maïs qui ne comprenait que des vitamines et des minéraux.

Résultat? Les régimes réduits en acides aminés ont permis de diminuer de 6,3 kg le poids des porcs. Mais le régime minceur par excellence a été le dernier. Le porc gagnant a pu réduire son poids de 11,7 kg au bout des 44 jours de diète.

Voilà tout ce qu’il fallait pour leur enlever le goût de se mordre la queue en période de pandémie!

Source : Pig Progress

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Au goulag, la mauvaise protéine!

Au goulag, la mauvaise protéine!

Encore heureux qu’au pays de Poutine, on puisse se vanter d’autre chose que de produire des missiles hypersoniques et d’avoir envie de jouer avec le bouton nucléaire. Un groupe de scientifiques russes de l’Université agraire d’État du Kouban (à bonne distance du pont...

Nuage porcin

Nuage porcin

Dans la tristement célèbre région de Wuhan, la Chine construit une porcherie qui pourra produire et abattre 1,2 million de porcs par an. À eux seuls, ces deux gratte-ciel de 26 étages (1 000 bêtes par plancher) représenteraient près de 20 % de la...

La chair sans âme

La chair sans âme

Selon certains chercheurs, délaisser la viande de boucherie pour un substitut à base de plantes pourrait menacer plus d’un million d’emplois dans l’industrie. Mais il y a plus. S’il est vrai que les cellules souches d’une seule vache pourraient remplacer les...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This