Les épinards du sperme

2 décembre 2019 | Élevage, Porcin, Sciences

Les plus vieux s’en rappelleront peut-être. La religion catholique désapprouvait fortement le gaspillage de la semence. L’histoire ne dit pas si le précepte a quoi que ce soit à voir avec les travaux d’un groupe de chercheurs de l’Université de l’Ouest de Santa Catarina (sud du Brésil). Qu’importe.

Ces derniers ont su relever le défi de l’insémination artificielle de précision dans le secteur porcin. Ils sont parvenus à faire diminuer de 55% le nombre de cellules nécessaires pour obtenir une fécondation.

En plein dans le mille !

Alors qu’à l’heure actuelle les producteurs ont besoin d’environ 1,8 milliard de bonnes cellules pour atteindre un niveau de fécondation efficace, la solution trouvée par la jeune pousse brésilienne B.Tool ne requiert plus que 0,8 milliard de cellules. Aussi bien dire qu’il faut deux fois moins de reproducteurs. Pour survolter les spermatozoïdes, l’équipe a, entre autres, recours à la conservation nano-thermique. Celle-ci assure un comportement uniforme aux spermatozoïdes tout au long du processus d’insémination artificielle. On y surveille et contrôle la température, l’humidité, la dilution et la durée de chaque étape conformément aux protocoles recommandés sur la même plate-forme numérique en temps réel.

En plus d’offrir des taux de mise bas de 98%, cette technologique permet d’obtenir 1,2 porcelet de plus par truie, par année. L’équipe qui travaille au cœur de la plus grande région productrice de porc du Brésil soutient qu’à terme, il serait possible de sauver une partie des huit millions de porcs qui sont perdus bon an, mal an, au cours du processus d’insémination. Pas étonnant que l’équipe ait remporté la médaille de bronze lors du dernier concours Inova Pork.

Source : UNOESC

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Au goulag, la mauvaise protéine!

Au goulag, la mauvaise protéine!

Encore heureux qu’au pays de Poutine, on puisse se vanter d’autre chose que de produire des missiles hypersoniques et d’avoir envie de jouer avec le bouton nucléaire. Un groupe de scientifiques russes de l’Université agraire d’État du Kouban (à bonne distance du pont...

Nuage porcin

Nuage porcin

Dans la tristement célèbre région de Wuhan, la Chine construit une porcherie qui pourra produire et abattre 1,2 million de porcs par an. À eux seuls, ces deux gratte-ciel de 26 étages (1 000 bêtes par plancher) représenteraient près de 20 % de la...

La chair sans âme

La chair sans âme

Selon certains chercheurs, délaisser la viande de boucherie pour un substitut à base de plantes pourrait menacer plus d’un million d’emplois dans l’industrie. Mais il y a plus. S’il est vrai que les cellules souches d’une seule vache pourraient remplacer les...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This