Un parfum de paix

17 octobre 2016 | Élevage, Porcin, Sciences

Les hormones, vous le savez, suscitent tantôt passion, tantôt agression. Les substances chimiques qu’elles sécrètent constituent le mode de transmission d’informations le plus ancien et le plus largement répandu chez les êtres vivants. Des chercheurs français sont parvenus à synthétiser une phéromone sécrétée par les glandes sébacées du sillon intermammaire de truies allaitantes. Résultat ? Exposés à cette sécrétion artificielle, les porcs deviennent presque Peace & Love.

Grâce à ces phéromones extrêmement puissantes qui peuvent être détectées à plusieurs kilomètres, les porcs sont moins stressés. Ce «parfum» qui agit sur le cerveau des individus de la même espèce a des vertus calmantes. Même à des doses infinitésimales, les animaux s’en trouvent moins agressifs, moins belliqueux et ont moins tendance à sucer les barreaux de leurs cages. Comme l’action des phéromones est innée, les éleveurs n’ont même pas besoin de leur apprendre à réagir.

En prime, les chercheurs de l’Institut de Recherche en Sémiochimie et Éthologie Appliquée (IRSEA) qui collaborent avec les laboratoires Semiokeys ont pu constater une croissance plus homogène, une baisse du taux de cortisol dans le sang, une stabilisation de la fréquence cardiaque pendant le transport, moins de troubles digestifs et de perturbations endocriniennes. Ils ont également synthétisé certaines phéromones qui peuvent être appliquées aux poulets, lapins et chevaux. Ces produits sont non toxiques, non polluants et ne sont pas considérés comme un médicament.

Dans le cadre de la 30e édition d’Innov’Space 2016, le salon international des productions animales de Rennes (France), les laboratoires Semiokeys ont obtenu une mention spéciale deux étoiles attribuée pour un produit particulièrement novateur.

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Au goulag, la mauvaise protéine!

Au goulag, la mauvaise protéine!

Encore heureux qu’au pays de Poutine, on puisse se vanter d’autre chose que de produire des missiles hypersoniques et d’avoir envie de jouer avec le bouton nucléaire. Un groupe de scientifiques russes de l’Université agraire d’État du Kouban (à bonne distance du pont...

Nuage porcin

Nuage porcin

Dans la tristement célèbre région de Wuhan, la Chine construit une porcherie qui pourra produire et abattre 1,2 million de porcs par an. À eux seuls, ces deux gratte-ciel de 26 étages (1 000 bêtes par plancher) représenteraient près de 20 % de la...

La chair sans âme

La chair sans âme

Selon certains chercheurs, délaisser la viande de boucherie pour un substitut à base de plantes pourrait menacer plus d’un million d’emplois dans l’industrie. Mais il y a plus. S’il est vrai que les cellules souches d’une seule vache pourraient remplacer les...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This