La mort du poush poush

1 octobre 2022 | Avicole, Bien-être animal, Élevage, La rubrique de Pierre

Tout comme le banc de traite est disparu des étables pour devenir un objet de collection dans les marchés aux puces, les vaporisateurs à acariens et autres bibites parasitaires des poulaillers pourraient bien sombrer dans l’oubli. Des chercheurs américains évaluent une peinture contenant des pesticides destinée aux installations avicoles. Douze mois après que les cloisons aient été badigeonnées du produit, il semble que les oiseaux soient toujours épargnés du calvaire de la gratouille et des infestations.

Aujourd’hui encore, les recettes de pesticides qui doivent être appliquées s’apparentent à des potions très capricieuses qu’il faut diluer parcimonieusement à raison de tant de cuillères à thé par gallon pour obtenir des mélanges de poison à 0,05 % ou 0,1 %. Si certains de ces produits peuvent être vaporisés directement sur les poules à des taux de 1 gallon par 75 poulets adultes, ils ne sont pas nécessairement efficaces pour tous les types de parasites. Il s’en trouve toujours qui développent une tolérance à l’imbuvable. De plus, on doit éviter la contamination des aliments et de l’eau et refaire le traitement après quelques semaines.

La peinture antiparasitaire mise au point par des chercheurs de l’Université du Kansas Center for Research pourrait drôlement simplifier la tâche des éleveurs de volaille. Il reste à savoir à partir de quand on pourra passer du poush poush au rouleau à peinture.

Source : U.S. Poultry & Egg Association

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Les vaches autorefroidissantes

Les vaches autorefroidissantes

Quand j’allais à l’école, on nous apprenait que la température baissait de 1 °C chaque fois que l’on s’élevait de 100 m. Aujourd’hui, une étude tanzanienne nous révèle que la production de lait des vaches diminue de 0,5 litre pour chaque degré...

Les traîne-la-jambe

Les traîne-la-jambe

Si un soldat arrive au centre de recrutement avec un caillou dans la botte, c’est facile d’identifier son problème et de le régler. Mais si la moitié du régiment se pointe en boitant, bonne chance pour la campagne de Russie ! Même combat dans les poulaillers. On a...

Le Messie, version microbe

Le Messie, version microbe

À elles seules, les activités agricoles sont responsables d’environ 30 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Pour réduire considérablement les niveaux de GES, une société australienne inocule les cultures avec des champignons microbiens. Ceux-ci...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This