Les bons débarras

14 août 2017 | Environnement

Chaque année, l’humanité puise de plus en plus rapidement et de manière irréversible dans les réserves naturelles de la planète. En agriculture, comme dans toutes les autres sphères d’activité humaine, la composante des déchets résiduels représente un défi de plus en plus préoccupant. Une grande société américaine de transformation de viande est parvenue, au cours des cinq dernières années, à recycler ou à composter la quasi-totalité de ses déchets de production.

Depuis 2012, la firme West Liberty Foods a détourné plus de 520 millions de livres (plus de 235 800 tonnes métriques) de déchets provenant de ses cinq usines de l’Iowa, Illinois et Utah. Fini les allers-retours aux dépotoirs locaux. La coopérative d’éleveurs de dinde et grand producteur de charcuterie et d’aliments congelés n’envoie même plus 1% de ses détritus dans une décharge et à peine 3% finissent dans un incinérateur.

L’entreprise a été l’une des premières de l’industrie à devenir certifiés ISO 14001, une norme qui repose sur le principe d’amélioration continue de la performance environnementale en maîtrisant les impacts liés à l’activité de l’industrie.

La société s’est tournée vers NSF International, un organisme qui élabore, entre autres, des programmes de certification destinés à protéger les aliments et l’environnement. Ensemble, ils ont identifié plus de 60 sources de déchets tels le papier, le plastique, le métal, le bois et les aliments et ont trouvé des acheteurs pour chacun de ces types de résidus, ce qui procure des revenus supplémentaires. Tant et si bien que West Liberty Foods envisage maintenant d’intégrer un digesteur anaérobie et l’énergie solaire et éolienne dans ses installations.

Source: The Poultry Site

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Opération Dernière Chance, la chance de faire une différence

Opération Dernière Chance, la chance de faire une différence

Photo: Opération Dernière Chance 3,1 millions de tonnes. C’est la quantité de résidus alimentaires produite annuellement au Québec, selon une étude menée par Recyc-Québec publiée en juin 2022. Et le plus frappant dans tout ça, c’est que 39% de ces résidus alimentaires...

Le Messie, version microbe

Le Messie, version microbe

À elles seules, les activités agricoles sont responsables d’environ 30 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Pour réduire considérablement les niveaux de GES, une société australienne inocule les cultures avec des champignons microbiens. Ceux-ci...

Lisier N° 5

Lisier N° 5

Il fut un temps où les pommes de route qui parsemaient nos rues et nos chemins de campagne avaient quelque chose de romantique. On les respirait à pleins poumons comme si c’était des vitamines. Aujourd’hui, par contre, avec les chaleurs accablantes, les algues bleues...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This