Le poil reproducteur

13 juin 2016 | Bovin, Élevage, Sciences

On vous a peut-être déjà raconté que les hommes poilus et prématurément chauves débordent de testostérone et donc, de virilité. Or il semblerait, par ailleurs, que les vaches qui muent plus tôt que les autres au printemps seraient plus fertiles. C’est, du moins la corrélation qu’un professeur de la University of Arkansas System Division of Agriculture a pu établir. Non seulement leur taux de grossesse serait plus élevé, mais leurs veaux auraient un poids plus élevé au sevrage.

Ces travaux du professeur Jeremy Powell  qui ont été réalisés à partir de quatre années de cueillette de données ont intrigué Jared Decker, un professeur de génétique bovine de l’Université du Missouri. Ce dernier s’intéresse à l’adaptation génétique des animaux à leur environnement et croit que cela pourrait être un élément crucial pour la performance des bovins de boucherie de reproduction. Selon lui, une vache qui est mieux adaptée au climat, à l’herbe qu’elle broute et à d’autres facteurs environnementaux se nourrirait mieux, aurait une meilleure croissance et se reproduirait mieux.

Grâce à une subvention de la National Institute of Food and Agriculture (NIFA), les deux chercheurs ont joint leurs forces et leur expertise. Le professeur Powell se penche aujourd’hui sur l’identification des marqueurs génétiques qui sont associés à la mue précoce. Ces marqueurs qu’il cherche sont en fait des mutations génétiques (appelées polymorphismes) qui seraient associées avec la perte du pelage d’hiver. En jumelant ses marqueurs à ceux du professeur Decker liés à l’adaptation environnementale, Jeremy Powell espère pouvoir mettre au point un test génétique simple qui pourrait aider les éleveurs à sélectionner très tôt les jeunes femelles à incorporer dans un troupeau d’élevage.

Source : Drovers

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Le lait climatique

Le lait climatique

Depuis quelque 270 ans, l’activité humaine aurait libéré plus de 2000 milliards de tonnes de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Dans la foulée de l’Accord de Paris signé en 2015 pour limiter à 2 °C le réchauffement planétaire, même l’un des plus grands...

Le lait anti-méthane

Le lait anti-méthane

L’exploitation des gisements de gaz naturel et de pétrole, tout comme les dépotoirs et bien d’autres vilaines sources de production de méthane ont mauvaise presse. Hélas, même nos bonnes vaches laitières génèrent ce gaz à effet de serre 20 fois plus dommageable que le...

La moutarde lunaire

La moutarde lunaire

En raison des mauvaises récoltes en Saskatchewan, nous apprenions récemment que les amateurs de moutarde de Dijon pourraient bien devoir s’en passer cet été dans leurs hot-dogs. Mais tout ne serait pas perdu puisqu’une étude  rapporte que des scientifiques de...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This