Le remède anti-Dracula

1 décembre 2021 | Avicole, Santé, Sciences

article-le-remede-anti-dracula

Depuis des milliers d’années, un peu partout dans le monde, on a accordé à l’ail la vertu de protéger contre le « mauvais œil ». En Inde, en Grèce et en Italie, on suspendait des tresses d’ail aux portes contre les forces du mal. Même enfermé dans son château de Transylvanie, Dracula a toujours craint comme la peste cette plante liliacée. Il n’en fallait pas plus pour que dans un laboratoire suisse, des chercheurs se soient affairés à percer le secret du bulbe afin d’exorciser le pou rouge qui laisse les poulaillers exsangues.

À l’échelle planétaire, l’acarien rouge de la volaille est considéré comme l’un des problèmes les plus… irritants dans l’industrie des poules pondeuses. En plus de provoquer une réduction de la production d’œufs et d’être un vecteur de bactéries et de virus, il est l’un des responsables des taux de croissance plus lents et des changements de comportement des oiseaux. Aussi, Pancosma, une société genevoise qui se spécialise dans l’élaboration d’additifs alimentaires animale, est parvenue à utiliser les composés organiques soufrés de l’ail pour dégoûter les insectes et les acariens qui pique-niquent autour du cloaque, sous les ailes, sur le dos et dans le cou des cocottes.

Dans des essais dans deux fermes brésiliennes, on a constaté un nombre d’œufs fêlés significativement plus faible dans le groupe saveur d’ail que dans le groupe témoin (moyenne de 0,48 % contre 0,63). Le taux de mortalité était également plus faible (10,0 % contre 15,75 %). Par ailleurs, la production d’œufs s’est avérée plus élevée dans le groupe à saveur d’ail (80 % contre 76,9) et le poids des œufs a été légèrement plus élevé dans ce premier groupe (61,6 g contre 60,3 g). Bref, l’infestation par les acariens était en moyenne de 9,4 % plus faible que dans le groupe témoin. Cette alternative aux acaricides chimiques qui créent une résistance sonnera-t-elle la fin de la beuverie de sang ? Un « last call » ?

Source : Poultry World

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Le nid plus ultra

Le nid plus ultra

Le temps des communes Peace & Love n’a peut-être plus la cot cot cot, mais les poulets de chair et les pondeuses commerciales semblent toujours apprécier la liberté et le confort des grands espaces. À preuve, un leader mondial d’équipement d'élevage propose du...

Lisier N° 5

Lisier N° 5

Il fut un temps où les pommes de route qui parsemaient nos rues et nos chemins de campagne avaient quelque chose de romantique. On les respirait à pleins poumons comme si c’était des vitamines. Aujourd’hui, par contre, avec les chaleurs accablantes, les algues bleues...

La poule qui caille

La poule qui caille

Dans le bon vieux temps, tout le monde savait ça. En hiver, quand on avait travaillé comme un bœuf, on se tirait une bûche et on se dégelait les orteils sur la bavette du poêle en se fumant une bonne pipe. Je vous jure, ça ronronnait solide ! Aujourd’hui, à...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This