Frankenstein chinois

15 avril 2016 | Alimentation, Bovin, Élevage, Sciences

Entre le clonage d’une grenouille, en 1952, la naissance de Dolly, en 1996, l’arrivée du chat Little Nicky (premier clone produit à des fins commerciales, en 2004) et les 3000 bovins génétiquement identiques que l’on comptait en 2007, la technique a fait des bonds de géants. Si bien que dès juin 2016, la ville de Tianjin (Chine) inaugurera la plus grande usine de clonage animal au monde. Le tout, semble-t-il, afin de lutter contre la pénurie de bœuf en Chine.

Une fois parachevé, le complexe d’un demi-milliard $ US devrait comprendre un laboratoire de clonage, une banque de gènes, un centre d’enseignement des sciences et un musée. On compte y produire 100 000 embryons de bovins de boucherie de haute qualité, la première année, puis un million, dès la deuxième année.

Mais avant de pouvoir commercialiser son bœuf cloné sur le marché, le centre devra recevoir l’approbation finale du ministère de l’Agriculture et d’autres organismes gouvernementaux chinois. Et il semble que la viande ne soit pas encore cuite.

Bien que la Food and Drug Administration estime que la viande issue de bovins clonés ne présente pas plus de risque que celle provenant d’animaux élevés selon les méthodes classiques, ce n’est pas l’avis de tous. Ainsi, le 8 septembre 2015, le Parlement européen a adopté en première lecture, une législation interdisant le clonage d’animaux à des fins d’élevage et d’alimentation dans l’Union européenne, mais aussi l’importation sur le territoire européen de leurs descendants et de produits qui en sont issus.

Si jamais les autorités chinoises ne donnent pas le feu vert à la consommation de viande clonée, l’entreprise pourra tout de même se rabattre sur son projet de clonage de chiens renifleurs.

Par les temps qui courent, les services antiterroristes du monde pourraient s’avérer un filon plus que rentable !

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Les vaches autorefroidissantes

Les vaches autorefroidissantes

Quand j’allais à l’école, on nous apprenait que la température baissait de 1 °C chaque fois que l’on s’élevait de 100 m. Aujourd’hui, une étude tanzanienne nous révèle que la production de lait des vaches diminue de 0,5 litre pour chaque degré...

Opération Dernière Chance, la chance de faire une différence

Opération Dernière Chance, la chance de faire une différence

Photo: Opération Dernière Chance 3,1 millions de tonnes. C’est la quantité de résidus alimentaires produite annuellement au Québec, selon une étude menée par Recyc-Québec publiée en juin 2022. Et le plus frappant dans tout ça, c’est que 39% de ces résidus alimentaires...

Au goulag, la mauvaise protéine!

Au goulag, la mauvaise protéine!

Encore heureux qu’au pays de Poutine, on puisse se vanter d’autre chose que de produire des missiles hypersoniques et d’avoir envie de jouer avec le bouton nucléaire. Un groupe de scientifiques russes de l’Université agraire d’État du Kouban (à bonne distance du pont...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This