La vache de Noé

13 juin 2016 | Bovin, Élevage, Environnement, Technologies

Non seulement 70% de la surface de la planète est-elle couverte d’eau, mais d’ici 35 ans, 70% de l’humanité vivra dans des mégapoles majoritairement situées près des mers et des grands cours d’eau. Comme la terre, l’énergie et la nourriture se feront plus rares, il est grand temps d’explorer ces grandes étendues liquides. À Rotterdam (Pays-Bas), on innove en ce sens en planifiant les fermes du futur. Des fermes flottantes vouées à une production plus durable et tout près des consommateurs.

Dans le but avoué de rendre les grandes villes de plus en plus autonomes au niveau des ressources alimentaires, Peter van Windergen, le directeur de Floating Farm, une entreprise qui se spécialise dans la construction de structures flottantes voit grand et loin. Bien conscient de la diminution des terres cultivables en raison de la salinisation, de l’élévation du niveau de la mer et de la désertification, il a déjà entrepris d’installer en rade de Rotterdam une plateforme qui accueillera 60 vaches laitières.

Les premiers ruminants qui fouleront cette plateforme jouiront de 15 mètres carrés par quadrupède. Le sol artificiel sera non seulement confortable, mais perméable, ce qui permettra de séparer l’urine et le fumier pour faciliter leur traitement et réduire la production d’ammoniac. Alors que l’urine sera recueillie dans une unité de distillation pour permettre d’en retirer les nutriments, le fumier, lui, sera partiellement transformé en blocs de combustion pour alimenter la plateforme ou servira à fertiliser les plantes. Du fourrage sera également produit sur la plateforme flottante, ce qui, semble-t-il, requerrait beaucoup moins de surface cultivable que sur la terre ferme. Aux dires du directeur de Floating Farm, sa plateforme qui devrait être inaugurée au début de 2017 permettrait de produire une quantité équivalente de produits laitiers en utilisant de 30 à 50 fois moins de superficies que sur terre.

Parions que cette avenue flottante fera tanguer plusieurs des quelque 2000 chefs d’entreprise et ingénieurs qui se rendront à Rotterdam, du 16 au 21 octobre prochain,  pour assister au Sommet mondial du lait, le plus important évènement laitier au monde.

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Le Messie, version microbe

Le Messie, version microbe

À elles seules, les activités agricoles sont responsables d’environ 30 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Pour réduire considérablement les niveaux de GES, une société australienne inocule les cultures avec des champignons microbiens. Ceux-ci...

La guerre aux champignons

La guerre aux champignons

 « À quelque chose malheur est bon ». Ce proverbe du 17e siècle conserve toute sa pertinence en ces temps de COVID. En raison de la fermeture de ses frontières, l’Australie a vécu une pénurie de main-d’œuvre étrangère dans le domaine...

Au goulag, la mauvaise protéine!

Au goulag, la mauvaise protéine!

Encore heureux qu’au pays de Poutine, on puisse se vanter d’autre chose que de produire des missiles hypersoniques et d’avoir envie de jouer avec le bouton nucléaire. Un groupe de scientifiques russes de l’Université agraire d’État du Kouban (à bonne distance du pont...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This