Le dernier bon soupir

1 avril 2021 | Bien-être animal, Élevage, Porcin

À Venise, le pont des Soupirs a conduit pendant des siècles les condamnés vers leur geôle. Les fenêtres grillagées leur permettaient de contempler une dernière fois l’activité de la ville. 300 ans plus tard, on croirait qu’une vétérinaire danoise a revu les plans de l’architecte italien. Préoccupée par le bien-être des truies qui arrivent à l’abattoir, elle a mené une étude qui suggère, entre autres, de ne plus recourir aux rampes ajourées. La vue d’autres truies à l’extérieur du groupe leur occasionnerait un stress néfaste.

Responsable du bien-être des 5 000 truies qui sont abattues chaque semaine à l’usine de la Danish Crown de Skærbæk, Sanne Weinreich Christensen a étudié d’autres solutions pour éviter l’agitation inutile des animaux qui débarquent à l’abattoir. Pour amener les truies de réforme jusqu’à leurs enclos, la vétérinaire préconise que l’on ne recoure pas à des couloirs qui ont des angles à 90 degrés. Ce type d’aménagement empêche les animaux de voir ce qui les attend et les amène parfois à vouloir rebrousser chemin vers le camion. 

Dans la thèse de maîtrise qu’elle a menée au département de sciences animales de l’Université Aarhus, Mme Christensen a également pensé au personnel de l’abattoir. Pour éviter que les manutentionnaires soient forcés d’aller à contre-courant des truies restées près du camion, elle a prévu une plateforme séparée qui longe le couloir des truies. En plus de ne pas perturber le mouvement des bêtes, cela facilite le travail des employés. Mais ça, l’architecte du pont des Soupirs y avait déjà pensé. Selon qu’ils empruntaient le couloir gauche ou droit, les condamnés ne pouvaient jamais se voir ni se parler!

Source : Centre danois pour l’alimentation et l’agriculture

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Les vaches autorefroidissantes

Les vaches autorefroidissantes

Quand j’allais à l’école, on nous apprenait que la température baissait de 1 °C chaque fois que l’on s’élevait de 100 m. Aujourd’hui, une étude tanzanienne nous révèle que la production de lait des vaches diminue de 0,5 litre pour chaque degré...

Nuage porcin

Nuage porcin

Dans la tristement célèbre région de Wuhan, la Chine construit une porcherie qui pourra produire et abattre 1,2 million de porcs par an. À eux seuls, ces deux gratte-ciel de 26 étages (1 000 bêtes par plancher) représenteraient près de 20 % de la...

L’avantage de singer les autres

L’avantage de singer les autres

Ah ! Si le monde était parfait, les vaches laitières auraient toujours une super morphologie du pis et des jambes solides qui les mènent tout droit au robot de traite. Elles s’y adapteraient vite, le visiteraient souvent et auraient un débit de lait élevé sans jamais...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This