Distraction de créateur

27 février 2020 | Porcin, Sciences

Personne ne peut contester le fait que la nature soit bien faite. Très bien faite, même ! N’empêche que rien n’est tout à fait parfait. Par exemple, il arrive que pendant la formation des ovules et des spermatozoïdes ou encore lorsque les chromosomes se séparent après la conception, des pépins surviennent qui nuisent au processus de la fertilité. Un centre de recherche danois a développé un modèle pour minimiser le risque de telles anomalies chromosomiques chez le porc et sa compagne.

Tout comme il y a des gènes qui favorisent le gain de poids quotidien chez le porc, d’autres sont programmés pour donner un coup de pouce à la procréation. Le programme d’élevage DanBred, qui est géré par le Centre danois de recherche sur les porcs (DPRC) voit à accoupler en continu les porcs avec les meilleurs gènes pour améliorer cette caractéristique pour les générations futures.

Pour contrer ces défauts chromosomiques héréditaires qui apparaissent chez environ un animal sur 200, le centre de recherche procède à des tests précis pour évaluer les valeurs reproductrices estimées pour les traits de fertilité des verrats et des truies. Les animaux dont la fusion chromosomique est inférieure à celle attendue sont exclus du noyau reproducteur puisque leur progéniture ne possédera pas les qualités reproductrices voulues.

Source : Pig Progress

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Les vaches autorefroidissantes

Les vaches autorefroidissantes

Quand j’allais à l’école, on nous apprenait que la température baissait de 1 °C chaque fois que l’on s’élevait de 100 m. Aujourd’hui, une étude tanzanienne nous révèle que la production de lait des vaches diminue de 0,5 litre pour chaque degré...

Au goulag, la mauvaise protéine!

Au goulag, la mauvaise protéine!

Encore heureux qu’au pays de Poutine, on puisse se vanter d’autre chose que de produire des missiles hypersoniques et d’avoir envie de jouer avec le bouton nucléaire. Un groupe de scientifiques russes de l’Université agraire d’État du Kouban (à bonne distance du pont...

Nuage porcin

Nuage porcin

Dans la tristement célèbre région de Wuhan, la Chine construit une porcherie qui pourra produire et abattre 1,2 million de porcs par an. À eux seuls, ces deux gratte-ciel de 26 étages (1 000 bêtes par plancher) représenteraient près de 20 % de la...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This