Les larves à pattes

13 novembre 2022 | Avicole, La rubrique de Pierre, Santé

Croyez-le ou non, des chercheurs ont eu l’idée saugrenue de recourir à des larves (dépourvues de pattes !) pour voir si cela pouvait réduire les problèmes de boiterie des poulets de chair. Le plus étonnant, c’est que ça a marché. Quand on sait que les complications aux articulations inférieures affectent de 14,1 % à 57 % des oiseaux et qu’ils coûtent à l’industrie avicole américaine quelque 150 millions de dollars US par an, on comprend que les résultats de l’étude pourraient permettre de faire un pas dans la bonne direction.

En Europe, plus de 90 % des poulets de chair à croissance rapide atteignent un poids de 2 à 2,5 kg en 6 semaines. Cela favorise le développement de la boiterie. La diminution de la mobilité entraîne aussi une hausse de l’humidité et de l’ammoniac dans la litière, ce qui augmente les risques de dermatites de contact. Or, en dispersant des larves de mouches soldats noires vivantes dans la litière des poulets, les chercheurs ont constaté que ces derniers passaient plus de à marcher, à picorer le sol et à chercher de la nourriture.

Les poulets qui ont reçu 10 % de l’apport journalier estimé en matière sèche sous forme de larves sont demeurés plus actifs que ceux à qui on n’en a fourni que 5 % et nettement plus que ce qui a été constaté chez le groupe témoin. En bout de course, les scientifiques de l’Université de Wageningen (Pays-Bas) ont constaté que la prévalence et la gravité de la brûlure du jarret et de la boiterie ont été significativement moindres dans le premier groupe et notable pour le deuxième groupe en comparaison au groupe témoin. La dermatite du coussinet plantaire a également été réduite. De quoi danser !

Source : Poultry World

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Les vaches autorefroidissantes

Les vaches autorefroidissantes

Quand j’allais à l’école, on nous apprenait que la température baissait de 1 °C chaque fois que l’on s’élevait de 100 m. Aujourd’hui, une étude tanzanienne nous révèle que la production de lait des vaches diminue de 0,5 litre pour chaque degré...

Les traîne-la-jambe

Les traîne-la-jambe

Si un soldat arrive au centre de recrutement avec un caillou dans la botte, c’est facile d’identifier son problème et de le régler. Mais si la moitié du régiment se pointe en boitant, bonne chance pour la campagne de Russie ! Même combat dans les poulaillers. On a...

Le Messie, version microbe

Le Messie, version microbe

À elles seules, les activités agricoles sont responsables d’environ 30 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Pour réduire considérablement les niveaux de GES, une société australienne inocule les cultures avec des champignons microbiens. Ceux-ci...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This