Le matelas bio

17 décembre 2017 | Bovin, Élevage, Environnement, Sciences

Ce n’est pas tous les jours que l’on tente de nous vendre l’optimisation des modes de gestion, la salubrité des produits, le bien-être des travailleurs et de celui des animaux en nous proposant de faire son lit avec du bon… fumier! C’est ce que se propose d’étudier le Centre de recherche en sciences animales de Deschambault. Grâce à une subvention de 665 546 $, le centre cherchera à établir les meilleures méthodes de fabrication de litières recyclées à partir des déjections des vaches laitières.

Selon Jean-Claude Poissant, le secrétaire parlementaire du ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, cette subvention permettra au secteur laitier de demeurer un chef de file mondial en développement durable, en plus de renforcer l’économie canadienne, de créer de l’emploi et d’accroître la prospérité.

La preuve que le recyclage est de plus en plus en odeur de sainteté, la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal mène, elle aussi, un projet sur la litière recyclée afin de documenter les pratiques actuelles des producteurs qui utilisent le fumier recyclé comme litière.

On veut évaluer la qualité bactérienne de la litière, quantifier son impact sur la santé des glandes mammaires des vaches laitières et scruter la composition bactérienne du lait.

Sources : CRSAD ; Producteur de lait québécois

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Les vaches autorefroidissantes

Les vaches autorefroidissantes

Quand j’allais à l’école, on nous apprenait que la température baissait de 1 °C chaque fois que l’on s’élevait de 100 m. Aujourd’hui, une étude tanzanienne nous révèle que la production de lait des vaches diminue de 0,5 litre pour chaque degré...

Opération Dernière Chance, la chance de faire une différence

Opération Dernière Chance, la chance de faire une différence

Photo: Opération Dernière Chance 3,1 millions de tonnes. C’est la quantité de résidus alimentaires produite annuellement au Québec, selon une étude menée par Recyc-Québec publiée en juin 2022. Et le plus frappant dans tout ça, c’est que 39% de ces résidus alimentaires...

Le Messie, version microbe

Le Messie, version microbe

À elles seules, les activités agricoles sont responsables d’environ 30 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Pour réduire considérablement les niveaux de GES, une société australienne inocule les cultures avec des champignons microbiens. Ceux-ci...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This