Le vampire venu de l’Est

15 décembre 2016 | Cultures, Sciences

S’il est dépourvu de chlorophylle et absolument incapable de photosynthèse, le pythium oligandrum n’en fait pas moins trembler les champignons pathogènes responsables, entre autres, de la fusariose du blé et de l’orge. Découvert en Tchéquie, ce parasite vampire de la famille des oomycètes dégrade la paroi des mauvais champignons et s’en nourrit jusqu’à ce que son hôte en meure. Utilisé en agriculture biologique, ce mycoparasite sans pitié pourrait bien révolutionner l’approche de la protection des cultures.

Cultivé par la société Biopreparaty, au nord de Prague, ce fongicide d’origine naturelle baptisé Polyversum® renforce le système immunitaire des plantes. Il stimule chez la plante la production de protéines capable de créer des mécanismes de défense contre les champignons indésirables. Pour ne rien gâcher, le pythium oligandrum se révèle être une sorte de stéroïdes pour végétaux puisqu’il donne un coup de fouet à la croissance des racines des jeunes plantes.

Il est intéressant de savoir que c’est tout à fait par accident que les chercheurs ont découvert les propriétés de ce fongicide, puisqu’au départ, ils tentaient de trouver un remède aux infections fongiques de la peau et des ongles des bipèdes que nous sommes. On peut dire qu’ils ont fait d’un champignon deux coups.

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
La température en 3D

La température en 3D

Gabriel Fahrenheit, le physicien allemand qui a mis au point le thermomètre à mercure, serait certainement déçu de voir son invention remisée aux oubliettes. Mais il capoterait devant ces caméras industrielles 2D et 3D qui, jumelées à des algorithmes rompus...

Au meuuuuunu, ce midi…

Au meuuuuunu, ce midi…

On le sait depuis longtemps, en matière de fibres alimentaires, l'herbe et le fourrage constituent le nec plus ultra pour la bonne santé du bétail. À cela, bien sûr, on rajoutera graminées et autres plantes. Ce n’est pas le choix qui manque. Maïs, blé tendre, orge,...

Cowboy de drone

Cowboy de drone

« Travailler c’est trop dur et voler c’est pas beau. ». Tous les éleveurs de bétail ne seront pas d’accord avec Zachary Richard. Oui, le boulot requiert une sacrée dose d’énergie et plusieurs ne cracheraient pas sur quelques heures de travail en moins, mais voler… ça...

Dernières publications

Loading
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

Prochain événement

Si t’es dans le champs côté élevage, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrits!

Pin It on Pinterest

Share This