Alerte verte!

28 mai 2020 | Cultures, Technologies

Si vous pensez que l’eau hydrogénée ne sert qu’aux blondes peroxydées ou de désinfectant de dentiers, nettoyeur de frigo ou combustible à fusée, détrompez-vous. Les plantes sécrètent du peroxyde d’hydrogène pour envoyer un signal de détresse aux cellules foliaires pour qu’elles repoussent les prédateurs. Des ingénieurs du MIT sont parvenus à créer des nanotubes de carbone qu’ils intègrent dans les feuilles des plantes. Dès l’agression, les nanocapteurs transmettent l’alerte sur téléphone intelligent. Alerte verte!

 

 

Les nouveaux capteurs peuvent utiliser ces signaux de peroxyde d’hydrogène très sophistiqués des plantes pour faire la distinction entre différents types de stress, tels que les blessures, les infections et les dommages légers, ainsi qu’entre différentes espèces de plantes. Ce serait la première fois que nous parviendrions à observer ce phénomène en temps réel et la réponse qu’envoie une plante vivante.

Ce type de capteur pourrait être utilisé pour étudier comment les plantes réagissent à différents types de stress et aider les agronomes à développer de nouvelles stratégies pour améliorer les rendements des cultures.

Les chercheurs ont démontré leur approche avec des fraisiers, des épinards, de la roquette, de la laitue, du cresson et de l’oseille. Ils croient que cela pourrait fonctionner avec plusieurs autres types de plantes.

Source : Future Farming

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Le Messie, version microbe

Le Messie, version microbe

À elles seules, les activités agricoles sont responsables d’environ 30 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Pour réduire considérablement les niveaux de GES, une société australienne inocule les cultures avec des champignons microbiens. Ceux-ci...

La guerre aux champignons

La guerre aux champignons

 « À quelque chose malheur est bon ». Ce proverbe du 17e siècle conserve toute sa pertinence en ces temps de COVID. En raison de la fermeture de ses frontières, l’Australie a vécu une pénurie de main-d’œuvre étrangère dans le domaine...

Nuage porcin

Nuage porcin

Dans la tristement célèbre région de Wuhan, la Chine construit une porcherie qui pourra produire et abattre 1,2 million de porcs par an. À eux seuls, ces deux gratte-ciel de 26 étages (1 000 bêtes par plancher) représenteraient près de 20 % de la...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This