Le robot eugéniste

14 décembre 2018 | Cultures, Technologies

S’il était venu au monde en l’an 2000, le botaniste Mendel n’aurait peut-être pas eu la chance d’élaborer les principes de l’hérédité biologique auxquels on a donné son nom. Le pauvre n’aurait pas fait le « pois » devant les robots hyper sophistiqués qui sont aujourd’hui créés. Deux professeurs de l’Université de l’Illinois (ÉUA) viennent justement de mettre au point un automate capable de recueillir et mesurer des données extrêmement précieuses pour élaborer des programmes de sélection variétale.

TerraSentia ne pèse peut-être que sept kilos, mais il est bardé de capteurs en mesure de déterminer les caractéristiques phénotypiques des cultures. Si encore il ne faisait que cela, ce serait déjà bien, mais le nouveau-né de la firme EarthSense a été conçu pour bien d’autres tâches. En se faufilant facilement entre les plants de maïs, il peut collecter des données sur la santé des plantes, la physiologie et même leur réponse au stress. Il sait compter le nombre de plants, la largeur et l’angle des tiges à l’aide de caméras et mesurer la vigueur, la hauteur des plantes et des épis de maïs, l’indice de surface foliaire, sans compter qu’il fait une estimation de la biomasse et détecte les maladies.

Considérée par AgFunder et Future Farmer l’une de 12 jeunes pousses à surveiller, EarthSense souhaite, grâce à son robot, ouvrir toutes sortes de nouvelles possibilités. Cela va de la sélection végétale au développement de produits agricoles, en passant par les tests de produits, la recherche sur les cultures, le dépistage sur le terrain et les analyses en temps réel. Le tout, en améliorant la rapidité, la précision et le coût de la collecte de données. L’entreprise EarthSense espère vendre un premier lot de robots à un prix de 5 000 USD chacun.

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
La température en 3D

La température en 3D

Gabriel Fahrenheit, le physicien allemand qui a mis au point le thermomètre à mercure, serait certainement déçu de voir son invention remisée aux oubliettes. Mais il capoterait devant ces caméras industrielles 2D et 3D qui, jumelées à des algorithmes rompus...

Au meuuuuunu, ce midi…

Au meuuuuunu, ce midi…

On le sait depuis longtemps, en matière de fibres alimentaires, l'herbe et le fourrage constituent le nec plus ultra pour la bonne santé du bétail. À cela, bien sûr, on rajoutera graminées et autres plantes. Ce n’est pas le choix qui manque. Maïs, blé tendre, orge,...

La guerre au périssable

La guerre au périssable

Pour ne pas manger ses bas, il ne suffit pas à un producteur de grain de bien ensemencer ses champs, de jouir d’une météo idéale durant toute la période de croissance et de procéder à la récolte dans de bonnes conditions. L’entreposage de ses céréales est absolument...

Dernières publications

Loading
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

Prochain événement

Si t’es dans le champs côté élevage, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrits!

Pin It on Pinterest

Share This