La Poulemobile

9 juillet 2017 | Avicole, Bien-être animal, Élevage, Technologies

En raison des préoccupations de plus en plus grandes du bien-être animal, l’élevage des poulets en batterie a pris du plomb dans l’aile. Au Manitoba, un couple d’ingénieurs mécaniques s’est lancé le défi de mettre au point un poulailler qui se déplace tout seul en plein champ. Mieux que les cages «enrichies», leur petite maison dans la prairie roule sur l’herbe fraîche qui sert de litière, en plus de fournir 10% de l’apport alimentaire. On croirait un véhicule récréatif ultramoderne.

Fonctionnant à 100% à l’énergie solaire, le poulailler robotisé baptisé Rova embarque des technologies utilisées dans l’industrie de la volaille. Ses inventeurs, Katrina Jean-Laflamme et Daniel Badiou, l’ont muni de capteurs, de senseurs, d’un ordinateur et d’un GPS.

Les capteurs permettent de régler automatiquement la ventilation et la chaleur. Selon les besoins, les murs à rabats s’ouvrent ou se ferment sans que l’éleveur ait à s’en soucier. Des senseurs placés dans les mangeoires à grain et le réservoir d’eau indiquent à l’éleveur les niveaux en temps réel, mais un remplissage hebdomadaire des réservoirs d’eau et de grain suffit. Pour le reste, l’entreprise Ukko Robotics s’est assurée que Rova s’occupe de tout.

Puisque toutes les données sont transmises directement aux téléphones intelligents, les réglages peuvent se faire à distance et de n’importe où. En plus de planifier la trajectoire que suivront vos poules, vous saurez même combien d’œufs elles vous ont donnés. Par ailleurs, la réserve de batterie du poulailler lui assure une autonomie de cinq jours pour pallier les journées maussades. Quant aux prédateurs, ils n’ont qu’à bien se tenir. Une jupe électrifiée en périphérie de la machine protège poulets de chair et pondeuses des affamés indésirables.

La jeune entreprise propose quatre formats de poulaillers mobiles qui permettre de contenir 15, 50, 100 ou 200 poulets. Ses concepteurs estiment que leurs quatre modèles requièrent des superficies de terrain d’approximativement 425, 1 270, 2 540 et 5 090 m2.

Visionner le reportage de Radio-Canada en cliquant ICI

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Agrotourisme au Québec – Alyssa Martel et Marie Daudelin

Agrotourisme au Québec – Alyssa Martel et Marie Daudelin

https://youtu.be/C7wewHS7C4g https://open.spotify.com/episode/7CYv8gQYLIIDUa0m9wki23?si=cfb598373e3f4793 La saison estivale est à nos portes! Et qui dit été, dit… AGROTOURISME! L’agrotourisme, c’est une activité divertissante pour toute la famille. Mais avant tout,...

Les oeufs fertilisants

Les oeufs fertilisants

Le dicton veut qu’on ne puisse pas faire d’omelette sans casser des œufs. Mais on peut quand même casser des œufs sans faire d’omelette ! Des chercheurs en font la preuve. En raison de la guerre qui fait rage entre la Russie et l’Ukraine, de nombreux pays sont...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This